Société

Présentation à Rabat du rapport biennal thématique d’ONU Femmes

le 17 janvier 2020


Les constats du rapport biennal thématique d’ONU Femmes ont été présentés, vendredi à Rabat, aux différentes parties prenantes en vue de débattre des perspectives nationales sur les questions de la famille.

Présenté pour la première fois dans la région MENA sous le thème « le progrès des femmes dans le monde 2019-2020: les familles dans un monde en changement », le rapport, lancé en juin 2019, met l’accent sur la famille comme un noyau de la genèse féminine, en ressort les diversités, et fournit des recommandations solides afin de garantir l’adéquation des lois et des politiques en vigueur avec les besoins des familles, en particulier ceux des femmes et des filles.

« Le rapport analyse les évolutions des sociétés et met l’accent sur les défis qui restent à relever », a indiqué à la MAP, la représentante du Bureau Multi-pays de l’ONU Femmes pour le Maghreb, Leila Rhiwi, ajoutant que « nous avons une diversité de familles et cela appelle des réponses spécifiques qui correspondent aux nouvelles configurations ». « Nous sommes dans des contextes où des familles supposées être un espace de paix, de solidarité et d’amour sont en même temps des espaces où les femmes et les files sont victimes de violence », a-t-elle poursuivi, soulignant qu' »il faut être conscient de ce que la famille représente en tant que premier milieu social dans une société et adapter les politiques publiques pour assurer la paix, la justice, la dignité et l’égalité pour tous ».

Dans la même veine, l’auteure principale du rapport, Mme Laura Turquet, a expliqué que l’édition de ce rapport se concentre sur les familles dans un monde en mutation et fait valoir que la famille est une « institution et un espace essentiels » pour les femmes et les filles, précisant que « cet espace est fait non seulement d’amour, de solidarité et de soins, mais aussi de violence et de discrimination à l’égard des femmes ». « L’ONU Femmes voit la famille comme un foyer de qualité et de justice et le rapport présente un ensemble complet de recommandations, de lois et de politiques qui peuvent garantir que les femmes et les filles puissent jouir de leurs droits dans chaque famille où elles se trouvent », a-t-elle également relevé.

Ainsi, le programme politique présenté et qualifié dans ce sens de « financièrement abordable » vise entre autres à établir un climat de justice et d’égalité où les femmes seront libres de faire leurs choix et faire entendre leurs voix en bénéficiant d’une sécurité physique et économique. Cette mesure repose, dans le cadre de ce programme, sur l’adoption de lois familiales fondées sur la diversité, l’égalité et la non-discrimination, l’accès garanti aux services publics de haute qualité pour soutenir les familles et l’égalité des genres, l’accès garanti aux femmes à un revenu indépendant suffisant, l’assistance auprès des familles pour prendre soin de leurs membres en leur offrant du temps, de l’argent et des services, la prévention de la violence à l’égard des femmes, la mise en œuvre des politiques soutenant les droits de la femme et des familles notamment dans le cadre des familles migrantes, l’investissement en vue de produire des données sensibles au genre sur les familles et les ménages et finalement s’assurer que les politiques favorables à la famille disposent de ressources suffisantes.

A cet égard, le rapport rappelle que la sécurité économique des femmes dans les familles n’est pas garantie et que leur accès à un revenu indépendant reste toujours inégal, indiquant aussi que les femmes effectuent trois fois plus de tâches domestiques non rémunérées.

Par ailleurs, le rapport estime que les statistiques concernant le mariage avant l’âge adulte chez les femmes restent toujours élevées et que 650 millions de femmes et de filles ont été mariées avant l’âge de 18 ans. Avec ce rapport, ONU Femmes appelle les gouvernements, la société civile et le secteur privé à reconnaître la riche diversité des familles, le rôle qu’elles jouent dans l’accès des femmes aux droits et aux opportunités et œuvrer ensemble pour garantir que les familles soient un lieu d’égalité et de justice dans lesquelles tous les individus, en particulier les femmes et les filles peuvent s’épanouir et se réaliser pleinement à l’abri de la violence, de la pauvreté et des inégalités.

LNT avec MAP