Société

Oued Amlil : 6 gendarmes arrêtés après la mort d’un vendeur de « Harcha »

le 9 septembre 2015


Un officier commandant la compagnie de la Gendarmerie Royale de Oued Amlil, relevant de la province de Taza, ainsi que cinq autres gendarmes ont été placés en garde à vue soupçonnés d’avoir causé la mort d’une personne interpellée lors d’une campagne d’assainissement opérée le 1er septembre 2015, indique mercredi le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

« L’enquête, menée par la brigade nationale de la Gendarmerie Royale, sous la supervision du parquet compétant, a montré que cet officier et les gendarmes incriminés ont causé la mort d’une personne interpellée lors d’une campagne d’assainissement opéré le 1er septembre 2015 », ajoute la même source, notant que « le défunt, qui a été malmené brutalement par les gendarmes incriminés, avait succombé pendant son transfert à l’hôpital de Taza des suites d’un choc hémorragique ».

D’après des source diverses, il s’agirait d’un vendeur de « Harcha » ambulant âgé de 28 ans, Hamid Bouhazza, qui a été interpellé dans un café dans la localité de Oued Amlil, près de Taza. Le jeune homme aurait rendu l’âme quelques heures après avoir été conduit aux locaux de la gendarmerie.

Les six gendarmes seront présentés pour poursuite pénale devant les tribunaux compétents, précise la même source.

LNT avec Map