Tech

MyVLE représentera le Maroc au Seedstars Wolrd à Genève

le 21 janvier 2015


Le Maroc sera représenté par MyVLE lors de la Grande Finale de Seedstars World à Genève, et fera partie des 36 startups qui vont concourir pour remporter le prix de 500 000 US$ en investissement.

Seedstars World est un concours de startups axé sur les pays émergents et les scènes startup à forte croissance, et tend à devenir le réseau numéro un pour les entrepreneurs du monde.

MyVLE avait emporté Seedstars Casablanca en mai dernier, et portera les couleurs du Maroc lors de la finale qui se déroulera le 4 février 2015.

Plus de 1500 startups d’Europe de l’Est et du Centre, d’Afrique, du Moyen Orient, d’Asie et d’Amérique latine ont postulé pour participer à cet événement.

Les startups finalistes vont participer à un bootcamp de trois jours organisé en partenariat avec l’EPFL, l’une des meilleures écoles d’ingénieurs en Europe. Des investisseurs internationaux et des mentors des meilleurs accélérateurs telles que BBooster, The Founder’s Institute, Chinaccelerator ainsi que Galixo, une société de conseil en stratégie business, les aideront à travailler sur leur business model.

Le vainqueur de Seedstars World sera annoncé lors de l’événement final qui aura lieu le premier jour de Lift Conference, l’une des conférences les plus prestigieuses sur l’innovation et la technologie en Europe.  Le jury qui sélectionnera le gagnant final est composé de grands investisseurs tels que Johnny El Hachem, CEO de Edmond de Rothschild Private Equity, qui est le partenaire d’investissement de Seedstars World, José Marin, le fondateur de Serendipity Investments, et Jessica Thorell d’Investment AB Kinnevik, ainsi que des entrepreneurs remarquables tels que Pierre-Alain Masson, le co-fondateur de Seedstars World, Jens Lapinski, le directeur de Techstars et Marco Corradino, le co-fondateur de Bravofly Group.

Seedstars World recherche des startups intelligentes qui résolvent les problèmes régionaux et/ou développent des produits pour le marché mondial. MyVLE a gagné le concours à Casablanca avec son «SaaS», une plateforme pour l’apprentissage en ligne afin de compléter l’enseignement traditionnel en classe.

 

LNT