Société

Mise à niveau du système de santé, les pistes de développement d’Ait Taleb

le 23 juillet 2020


Le système de santé se place aujourd’hui au premier rang des priorités centre des préoccupations, dans un contexte marqué par la lutte contre la propagation de la pandémie de Covid-19, a souligné mercredi soir le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb.

« Le secteur de la santé vit au rythme d’un bond qualitatif et de changements qui portent leurs fruits en cette conjoncture en dépit des insuffisances », a estimé le ministre qui était l’invité de l’émission « Likae Almaghribia » diffusée sur la chaîne TV Al-Maghribia.

Selon M. Ait Taleb, grâce aux mesures prises, le système de santé bénéficie d’une attention toute particulière en ce sens qu’il s’agit de mettre le citoyen au centre des intérêts, soulignant qu’il s’agit non seulement d’une orientation nationale, mais plutôt planétaire.

Il a dans ce sens mis en avant les progrès significatifs enregistré au niveau de la médecine universitaire, en citant à cet égard l’évolution du nombre de centres hospitaliers universitaires dans la perspective de « créer un hôpital universitaire dans chaque région ».

Le ministre a également évoqué la question de la création d’instituts de formation dans les professions paramédicales qui ont connu évolué sur les plans qualitatif et quantitatif, tout en insistant dans ce contexte sur l’importance de mettre en adéquation les besoins en matière de médecine et ceux en termes de formation, particulièrement dans un contexte de développement technologique sans précédent.

Afin de surmonter le déficit constaté dans le domaine des ressources humaines, M. Ait Taleb a jugé nécessaire de mettre en place un programme en la matière dans le droit fil de la politique régionale dans laquelle s’engage le Royaume. A cet égard, il a indiqué qu’il existe des programmes destinés à favoriser ce qu’on appelle « Groupement hospitalier territorial » (GHT) dans le souci de donner une vision pour fédérer et gérer les énergies et de permettre au citoyen de jouir de son droit d’accès aux soins et à la médecine spécialisée. Sur un autre registre, le responsable a souligné que la situation épidémiologique est maîtrisée puisque le Royaume enregistre des indicateurs parmi les meilleurs à l’échelle mondiale en termes notamment de taux de létalité (1,6%), de taux de guérison (86%) et de nombre de cas critiques.

Il a d’autre part souligné qu’une nouvelle politique pharmaceutique est en cours d’élaboration à travers un projet de loi en la matière, relevant que le secteur de l’industrie pharmaceutique dispose d’une potentiel et de capacités lui permettant de relever les défis.

LNT avec Map