Rosalía, l'icône espagnole du mélange des genres musicaux se produit sur la scène de OLM Souissi

Culture

Mawazine-2019: Rosalía et J Balvin mettent le feu à l’OLM Souissi

le 22 juin 2019


Devant une Rosalía et un J Balvin déchaînés, le public de l’OLM Souissi n’avait d’autre choix que de s’enflammer, vendredi soir à Rabat, à l’occasion de la 18ème édition du Festival Mawazine-Rythmes du Monde (21-29 juin).

Véritable bête de scène, Rosalía s’est très vite appropriée la scène, saluant les festivaliers venus nombreux à sa rencontre et s’imprégnant de leur énergie, les entraînant avec elle dans un univers où flamenco et sonorités urbaines s’épousent naturellement.

Véritable icône espagnole du mélange des genres, la jeune artiste, dont les vidéos clips cumulent des millions de vues, a fait sensation avec une sélection de ses titres les plus connus, dont « Bagdad », « Malamente » et « Con Altura », ou encore « Di mi nombre » qui met en valeur sa voix sensationnelle et fait ressortir son inspiration flamenco.

Accompagnée de ses danseuses et d’un groupe de flamenco pour son premier concert au Maroc, Rosalía, avec son attitude de guerrière, n’a pas caché son émotion, remerciant à maintes reprises son audience, leur témoignant de sa gratitude.

Avec son talent artistique et son sens de l’esthétique, J Balvin, aussi charismatique que talentueux, a, à l’instar de Rosalía, brillé sous la nuit qui descendait sur la scène internationale de l’OLM Souissi.

Assurant la deuxième partie de la soirée, le chanteur, fidèle à sa rythmique latino, a fait danser ses spectateurs sur ses tubes les plus connus, de « Raggaeton » à « Mi Gente » en passant par « I like it ».

Puisant aussi dans son répertoire le plus récent avec « Loco Contigo », le Colombien, avec son allure déroutante, a exalté, littéralement, la foule d’un brin de folie, le tout dans une ambiance tantôt sensuelle, tantôt décalée, qui n’a pas manqué d’enchanter les personnes présentes.

Avec ses néons allumés, ses fumées et ses confettis, la scène de l’OLM Souissi aura réussi le pari de faire vibrer un public présent et fidèle, avec ce concert d’ouverture qui coïncide avec la fête de la musique.

Rosalía, qui mêle parfaitement flamenco et sons urbains, compte, à seulement 25 ans, cinq nominations au Grammy Latinos. Ses chansons « Malamente » et « Pienso en tu mira » incarnent la volonté qu’a l’artiste de dépasser les frontières stylistiques et géographiques de l’Espagne, tout en gardant une empreinte profondément latine.

D’origine colombienne, J Balvin est lui considéré comme un prodige de la musique latine et du mélange des styles. Ayant collaboré avec de nombreuses stars internationales, le chanteur ne cesse d’explorer les styles conservant, toutefois, une musicalité empreinte des rythmes du reggaeton et de la musique latine.

LNT avec MAP