Culture

Mawazine 2016, un coup d’envoi très réussi !

le 21 mai 2016


C’est dans une ambiance toujours aussi festive que le coup d’envoi de la 15ème édition du Festival Mawazine-Rythmes du Monde a été donné vendredi soir sur les différentes scènes de la Capital.

Pour cette première soirée d’ouverture, les amateurs de musique pop et R&B n’ont pas failli au rendez-vous. En effet, c’est devant un public venu nombreux que le chanteur/compositeur aux multiples disques de platines Chris Brown a interprété ses chansons les plus populaires repris en chœur par les festivaliers de l’OLM Souissi. L’ex de Rihanna, qui n’a pas donné de conférence avant son spectacle, avait partagé une vidéo annonçant son arrivée au Maroc.

Un autre concert mémorable s’est tenu sur la scène Nahda, qui a accueilli la chanteuse libanaise Diana Haddad. Etoile de la pop, du charqi et du mawwal, l’artiste, considérée comme l’une des plus populaires du monde arabe, a séduit le public marocain, après des années d’absence, avec ses tubes les plus connus.

La scène de Salé dont la programmation est dédiée aux musiques du Maroc, a vu défilé les jeunes artistes marocains notamment Hatim Idar qui a revisité avec succès les plus grands standards de la musique marocaine. De son côté, Mohamed Reda, a conquis le public aussi par ses propres compositions que par ses reprises de Mohammed Abdel Wahab ou encore Abdelhalim Hafez. La lauréate de Star Académy dans sa version arabe Zineb Oussama, était également de partie en interprétant les répertoires des plus grandes icônes égyptiennes.

Sur la scène du Bouregreg, c’est l’Afrique qui était à l’honneur à travers un concert haut en couleur et en émotion, celui de la chanteuse et guitariste malienne Rokia Traoré, qui se distingue par son style mêlant tradition malienne et modernisme occidental.

Samedi soir, c’est la prodige du rap américain, Iggy Azalea, qui se produit sur la scène de l’OLM Suissi.

Mawazine cette année, c’est du 21 au 28 mai avec une centaine d’artistes programmés sur différentes scènes.

AL