Styles

Marrakech en tête des villes où il fait bon vivre en Afrique

le 21 février 2017


Marrakech (Maroc), Johannesburg (Afrique du sud) et Alexandrie (Egypte) trônent au sommet d’un palmarès consacré à la qualité de vie dans les 100 principales villes africaines, publié mardi par le magazine Afrique Méditerranée Business (AMB).

« En Afrique, jusqu’à maintenant, les classements étaient faits pour les investisseurs ou les expatriés. A aucun moment on se posait la question des gens qui y vivent, jeunes ou vieux, riches ou pauvres », explique à l’AFP l’urbaniste Jérôme Chenal, directeur de l’unité de recherche de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) qui a mené cette étude inédite.

Pour établir la qualité de vie des citadins africains, les chercheurs ont collecté pendant un an une série d’indicateurs permettant d’évaluer les performances des villes dans divers domaines tels que l’habitat, les infrastructures, les transports publics ou le développement économique.

Cent métropoles africaines – toutes les capitales mais aussi les villes les plus peuplées – ont ainsi été passées au crible.

Sans surprise, les grandes villes d’Afrique du Nord et du Sud – régions qui comptent les économies les plus développées du continent – arrivent en tête du palmarès.

Trois villes marocaines en particulier (Marrakech, Casablanca et Rabat) se classent parmi les huit premières, de même que Tunis (6e). Ces métropoles dament ainsi le pion à la célèbre cité sud-africaine du Cap (9e), mieux dotée en infrastructures mais desservie par son insécurité et ses inégalités sociales.

LNT avec Afp