Économie et Finance

M. Benchaaboun au colloque sur les finances locales : « Aujourd’hui plus qu’avant, les ressources financières sont une denrée rare ».

le 23 septembre 2019


Le Ministre de l’Économie et des Finances, M. Mohamed Benchaaboun, dans son discours d’ouverture du 13è colloque international des Finances Publiques, organisé par la Trésorerie Générale du Royaume et la FONDAFIP, a présenté succinctement l’orientation de la politique économique qu’il est charge de mener.

En effet, il a replacé le thème du Colloque dans ce cadre macroéconomique en affirmant que les « financements des territoires s’inscrivent en droite ligne des orientations de SM le Roi, en vertu desquelles les régions et les collectivités territoriales sont appelées à jouer un rôle central en tant que véritables moteurs de croissance et de valorisation de la richesse nationale. »

Elles devraient donner « un nouvel élan à la dynamique de développement socio économique dans notre pays pour concourir à la réalisation de la justice sociale et territoriale. » a notamment affirmé M. Benchaaboun
Car, comme le reconnaît le Ministre des Finances, « le taux de croissance moyen de 4% enregistré demeure inférieur à la moyenne observée dans les pays émergents, modeste et insuffisant pour réduire les inégalités sociales et spatiales et le chômage des jeunes »

Face à cette situation et en vue de remettre le Maroc sur la voie d’une croissance plus forte et durable, SM le Roi, dans son discours du Trône de 2019, souligné que le Maroc devait reconsidérer son modèle de développement pour le mettre en phase avec l’évolution que connait le pays.

Ainsi, en 2018, dans le cadre de la charte de déconcentration administrative, une véritable politique de territorialisation des politiques publiques en cohérence avec les objectifs assignés au chantier de la régionalisation avancée a été mise en oeuvre.

Pour ce faire, la réforme des centres régionaux d’investissement a été actée pour leur permettre de jouer leur rôle de levier majeur de facilitation des projets d’investissement.

Et plus important encore, un projet de loi-cadre relatif à la réforme de la fiscalité inspiré des recommandations dégagées lors des dernières Assises de la Fiscalité, a été finalisé.

« En vue de surmonter les difficultés vécues par les entreprises, nous avons apporté tout l’appui et le soutien nécessaire au tissu économique en termes d’amélioration du climat des affaires et de facilitation de l’accès des petites et moyennes entreprises (PME) et des très petites entreprises (TPE) aux financements bancaires et à la commande publique dans le cadre du projet de « Small Business Act », a de plus déclaré le Grand Argentier.

Et c’est dans ce cadre que ce colloque sur les finances publiques locales prend toute son importance.
Car, comme l’a confirmé M. Benchaaboun, « Aujourd’hui plus qu’avant, les ressources financières sont une denrée rare. Cela est vrai pour les collectivités locales autant que pour l’Etat. »

Il s’agit aujourd’hui de gérer cette rareté, faire preuve d’innovation et imaginer de nouvelles sources de financement.

Afifa Dassouli