International

L’Italie redoute une crise économique suite à l’éclatement de la coalition au pouvoir

le 13 août 2019


L’ex-ministre Italien de l’économie, Pier Carlo Padoan, a mis en garde, lundi, contre une possible crise économique suite à l’éclatement de la coalition au pouvoir.

Dans un entretien publié lundi par le quotidien italien La Repubblica, l’ex ministre a indiqué qu’il est erroné de penser que “le débat actuel sur la formation ou pas d’un nouveau gouvernement donne pour acquis que la situation économique soit gérable ».

De l’avis de Padoan, qui a occupé les fonctions de ministre sous les gouvernements de Matteo Renzi et de Paolo Gentiloni, une prise de pouvoir en solitaire du chef de la Ligue, Matteo Salvini (extrême droite), « aggraverait sérieusement la situation et déboucherait sur une loi de finances faite de larmes et de sang ».

Cette prise de contrôle pourrait donner lieu à des actions radicales comme des baisses d’impôts et l’élimination de la hausse prévue de la TVA, des décisions qui risquent de porter le déficit « bien au-delà des 2% du PIB ».

Jeudi dernier, l’homme fort du gouvernement italien et chef de la Ligue, Matteo Salvini, avait réclamé des élections anticipées, faisant éclater la coalition gouvernementale instaurée il y a 14 mois avec son allié du Mouvement 5 Etoiles.

Les médias italiens ont évoqué la date du 20 août pour le vote d’une motion de censure qui ferait tomber le gouvernement, avec une dissolution du parlement dans les jours suivants.

La tension entre les deux ex-alliés gouvernementaux, la Ligue et le M5S, couvait depuis de longues semaines, plus spécialement depuis les élections européennes qui se sont traduites par un triomphe de la Ligue et un échec cuisant pour le Mouvement.

LNT avec MAP