"Rencontres des jeunes" à Rabat sous le thème "Education aux médias et à l’information"

Société

L’esprit critique, fruit de l’éducation aux médias et à l’information, estime Mme Lamrini

le 25 novembre 2017


L’éducation aux médias et à l’information s’adjuge une place capitale dans la sphère médiatique nationale, en ce qu’elle constitue un moyen efficace pour développer l’esprit critique, a souligné, jeudi à Rabat, Mme Amina Lamrini, présidente de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle du Maroc (HACA).

Intervenant lors des « Rencontres des jeunes » sous le thème « Education aux médias et à l’information », Mme Lamrini a mis l’accent sur la nécessité de promouvoir l’éducation aux médias et à l’information pour faire face au foisonnement affolant des réseaux sociaux au cours de la dernière décennie.

L’esprit critique, qui doit être acquis à l’école est à même de permettre à la « génération connectée » d’utiliser « cette épée à double tranchant » d’une manière consciente et rationnelle, , a-t-elle fait observer.

Mme Lamrini a expliqué que les réseaux sociaux, qui sont un « espace de liberté et d’échange » par excellence, pourraient être utilisés pour le bien (recherche, études..), comme pour le « pire ».

De son côté, Bouchaïb Doulkifle, représentant le Conseil national des droits de l’homme, s’est d’emblée posé la question « A quel point les médias respectent-ils les valeurs des droits de l’homme ? », lors de son intervention intitulée « les médias stéréotypes ».

Sa réponse était claire: certains médias stéréotypés produisent, consciemment ou inconsciemment, des informations qui sont en parfaite contradiction avec les valeurs des droits de l’homme (immigrés, femme, religions, infos personnelles…).

« La révolution numérique, résultant des changements démographique, économique, culturel et de l’utilisation non contrôlée des médias, a influé d’une manière remarquable sur le comportement des individus » a-t-il fait remarquer, notant que la mauvaise utilisation de ces médias pourrait avoir un impact négatif sur la société.

Organisées bi-mensuellement par le ministère de la Jeunesse et des Sports et le Centre national d’information et de documentation, ces Rencontres constituent une occasion propice aux intervenants pour partager leurs expériences avec la jeune assistance et esquisser quelques éléments de réponses à ses questions.

LNT avec Map