Économie et Finance

Lesieur Cristal, un modèle d’intégration réussi

le 15 novembre 2016


À l’occasion de sa participation à la COP22, Lesieur Cristal filiale du Groupe Avril a confirmé son statut d’agrégateur de premier plan en faveur d’une agriculture marocaine durable. Levier fondamental du Plan Maroc Vert, l’agrégation permet de développer des filières plus compétitives et performantes en créant un partenariat gagnant-gagnant entre l’amont productif et l’aval commercial-industriel. L’ambition est de s’inspirer de cette expérience pour la renforcer au Maroc et contribuer à en faire un moteur du développement agricole en Afrique grâce à l’initiative AAA (Adaptation de l’Agriculture Africaine).

Cette démarche et les enjeux d’une telle réorganisation des filières pour le Maroc et l’Afrique sont présentés à l’occasion de la COP22 au sein de l’espace consacré à l’initiative AAA. Lesieur Cristal organisera le jeudi 16 novembre 2016, de 14h00 à 16h00, une table ronde sous le thème «L’agrégation, véritable locomotive pour le développement agricoleen Afrique ». Inaugurée par le Ministre de l’Agriculture et des Pêches Maritimes, M. Aziz Akhannouch, cette table ronde sera présidée par M. Samir Oudghiri Idrissi, Directeur Général de Lesieur Cristal. Il présentera le rôle de l’agrégation dans le développement de l’agriculture au Maroc en mettant l’accent sur le partage de ce modèle au reste du continent. MM. les Ministres de l’Agriculture de Côte d’Ivoire et du Burkina Faso exposeront à cette occasion les stratégies de développement agricole de leurs pays. Des intervenants marocains et étrangers de premier plan, opérateurs publics, agro-industriels et financiers seront également conviés à participer à cet événement.

Au Maroc, les avantages de l’agrégation sont nombreux pour les agriculteurs fédérés. Transfert de savoir-faire, mise en place de techniques d’irrigation et de récolte respectueuses de l’environnement, aide à l’accès au financement et aux subventions, sécurisation de leurs investissements, sont autant d’atouts majeurs qui ont permis l’adhésion autour de Lesieur Cristal de 900 agriculteurs pour la filière oléagineuse et de plus de 200 pour l’oléicole. Pour le consommateur, cette démarche lui apporte la stabilité des prix grâce à la sécurisation des approvisionnements et une amélioration notable de la qualité à travers des standards reconnus. Au niveau du Royaume, l’agrégation permet aussi d’alléger la balance commerciale pour la filière oléagineuse traditionnellement fortement importatrice, et de promouvoir l’exportation pour la filière oléicole au potentiel encore important.

À travers un programme de restructuration complet de la filière oléagineuse, un encadrement adapté et une réduction significative de la dépendance à l’importation, les trois dernières années ont présenté des premiers résultats significatifs et encourageants. Les surfaces cultivées en tournesol et en colza sont passées de 16 000 ha en 2014 à 56 000 ha aujourd’hui avec l’objectif d’atteindre 127 000 ha d’ici 2020 afin de couvrir 20% des besoins nationaux en huiles alimentaires.

Acteur engagé, Lesieur Cristal, participe aussi à l’essor d’une filière oléicole marocaine de qualité et responsable. S’inscrivant dans le Plan Maroc Vert, qui vise à la fois l’accroissement de la production, le développement des exportations et la création d’emplois, La filiale du Groupe Avril y répond par le développement de sa propre filière oléicole. De 2009 à 2016, les surfaces de ses plantations d’oliviers sont passées de 560 à 1 500 ha avec 350 000 arbres supplémentaires plantés. L’opérateur agro-industriel ambitionne, à l’horizon 2020, d’étendre ses plantations à 4 000 ha. Premier agrégateur de la filière, L’entreprise rassemble aujourd’hui 200 agriculteurs formés à la plantation mécanisée, à l’irrigation en goutte à goutte et aux techniques de récolte modernes. L’objectif est d’atteindre 500 agriculteurs agrégés d’ici 2020 pour créer davantage d’emplois et de progrès social pour le monde rural.

La COP22 sera également pour Lesieur Cristal, l’occasion de présenter ses autres nombreuses actions menées en faveur de l’agriculture durable. L’entreprise abordera notamment le thème de l’économie circulaire, une démarche intégrée qui a pour objectif de substituer l’utilisation du fuel par la valorisation du sous-produit de son activité oléicole, le grignon. Une innovation qui permet de couvrir actuellement 60% des besoins en énergie de sa production et qui d’ici 2020 atteindra 100% d’utilisation d’énergie verte. Les économies réalisées en matière énergétique, de l’ordre de 200 millions de dirhams, sont réinvesties dans le monde rural suivant les principes de l’économie circulaire.

LNT avec Cdp