SAR la Princesse Lalla Khadija préside la cérémonie d'inauguration du vivarium du Jardin zoologique national de Rabat

Société

Le vivarium du jardin zoologique de Rabat désormais ouvert au public

le 13 décembre 2019


Son Altesse Royale la Princesse Lalla Khadija a présidé, vendredi, la cérémonie d’inauguration du vivarium du Jardin zoologique national de Rabat.

Érigé sur 1.700 m2, le vivarium abrite plus de 150 espèces animales représentant 46 espèces de reptiles, dont des serpents, des crocodiles et des tortues, et leurs biotopes qui s’étalent du Maroc à Madagascar.

Après avoir coupé le ruban inaugural, SAR la Princesse Lalla Khadija a visité les différents espaces du vivarium regroupant quelques espèces de reptiles vivants de différentes régions d’Afrique.

Il s’agit de la Zone Maroc, de la Zone sud saharienne, de la zone afro-alpine, de la zone équatoriale, de la zone subtropicale et de la zone malgache.

Cet espace a pour rôle principal de présenter la grande diversité biologique du continent africain et ses spécificités et d’éveiller la conscience écologique des citoyens.

A son arrivée au Jardin zoologique national de Rabat, SAR la Princesse Lalla Khadija a passé en revue une section des forces auxiliaires qui rendait les honneurs avant d’être saluée par le Haut-commissaire aux Eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, M. Abdeladim Lhafi, le wali de la région Rabat-Salé-Kénitra, M. Mohamed Yacoubi et le président de la région, M. Abdessamad Sekkal.

Son Altesse Royale a été également saluée par le président du conseil communal, M. Mohamed Sadiki, le président du Conseil préfectoral, M. Saâd Ben M’Bbarek, les représentants des partenaires du projet, les membres du Conseil d’administration du Jardin zoologique national et la directrice générale déléguée de ce Jardin, Mme Salma Slimani.

Par ailleurs, le vivarium du Jardin zoologique national de Rabat permettra de sensibiliser à la diversité biologique et la préservation de l’écosystème, a souligné le Haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, Abdeladim El Hafi.

Dans une déclaration à la MAP, M. El Hafi a affirmé que le vivarium qui plonge le visiteur dans le monde des reptiles à travers un voyage du Maroc vers Madagascar, se propose également de préserver les différentes espèces d’alligators.

La structure qui tend aussi à diffuser les connaissances sur la richesse de la biodiversité du Maroc et du continent africain en la matière, en particulier celles menacées par les effets des changements climatiques, notant que ce nouvel espace conçu selon les normes internationales est considéré parmi les trois sites les plus visités dans la capitale.

Pour sa part, la directrice déléguée du jardin zoologique, Salma Slimani, a souligné que le vivarium présente les espèces de reptiles les plus diverses du continent africain au niveau de six zones reproduisant les écosystèmes d’Afrique.

Le vivarium qui abrite plus de 150 espèces animales représentant 46 espèces de reptiles, dont des serpents, des crocodiles et des tortues, et leurs biotopes permet de diffuser les connaissances sur la richesse de la biodiversité du Royaume et du continent africain, a-t-elle dit.

Cet espace permet aux visiteurs de parcourir les représentations des différentes zones géographiques du continent africain dans le cadre d’une visite didactique et ludique. Le concept développé respecte le principe d’immersion et de présentation géographique des principaux écosystèmes de l’Afrique, en harmonie avec le concept général du Jardin Zoologique de Rabat.

LNT avec Map