Sport

La Tribune de Nas : Liverpool…Oh la main…

le 12 novembre 2019


Non, je ne vais pas vous parler du remplacement de Cristiano Ronaldo à l’heure de jeu…

Ni des 120 ans de l’OM, non je ne vais pas vous parler de ça…

Comme je ne vais pas non plus vous parler du triplé et de la performance monumentale de Messi avec le Barça

Car l’événement  du week-end était indéniablement Liverpool vs Manchester City…

Oui, Liverpool a gagné « haut la main »…mais la victoire des Reds est entachée de deux mains flagrantes décollées du corps. Et c’est là où l’on doit se poser la question sur l’utilité de la VAR. Je le dis et je le répète, il faut donner la possibilité au capitaine de chaque équipe de lever cette option. Car si la FIFA applique cette proposition, il y aura beaucoup moins de litiges, et notamment dimanche à Anfield Road.

Gianni fais un effort !

Les deux équipes se sont présentées avec leur composition type, ou presque. Jürgen Klopp est en pleine confiance. Pep Guardiola n’a jamais gagné à Anfield, et Kun Aguero n’a jamais marqué dans l’antre des Reds. D’autant plus qu’une victoire des Champions d’Europe mettait les pensionnaires de l’Ittihad Stadium à 9 points. Ce choc entre le premier et le deuxième du championnat le plus excitant d’Europe, a tenu toutes ses promesses.

On avait face à face deux équipes aux styles complètement différents.

D’un côté, Manchester City,  une équipe au gros budget, qui achète des joueurs confirmés, avec un manager de grosses stars.

En face, Liverpool,  une équipe au budget plus limité (quand je dis plus limité, tout est relatif, cependant ils n’achètent pas une défense à 226 millions d’euros)… mais des joueurs à fort potentiel, avec un entraineur qui a le mérite de les faire vraiment progresser…

Mais le plus étonnant chez les récents vainqueurs de la Ligue des Champions, si on les compare aux grosses cylindrées européennes, c’est leur capacité à aligner systématiquement leur équipe type. De plus, on les a rarement vus diminués, ou avec des blessés. C’est de l’ordre de l’extraordinaire, lorsque l’on voit qu’en début de saison par exemple, le Real Madrid ou le Paris Saint Germain enregistraient une dizaine de blessés chacun.

Le secret de ce succès revient aux joueurs certes mais surtout au staff technique, ils ont non seulement un excellent entraineur qui tire le meilleur de chacun, mais aussi une équipe de recruteurs performants qui vont aller chercher des joueurs à potentiel, comme Roberto Firmino à Hoffeinheim, merci Football Manager…

Ils ont surtout des préparateurs physiques de très haut niveau, qui permettent aux joueurs de ne pas se blesser souvent. Et enfin, après Jimmie Carragher et surtout Steeven Gerrard, le centre de formation des Reds a su sortir les deux meilleurs latéraux du monde du moment, après Achraf Hakimi bien sûr…  Trent Alexander Arnold et Andrew Robertson.

Liverpool, il y a 2 saisons, avait un problème au niveau de l’axe central et du gardien de but. Ils ont ciblé et recruté les deux joueurs qu’il leur fallait. Virgil Van Dyk, l’ancien joueur de Southampton a su apporter de la stabilité à la défense, mais surtout Alisson Becker, car on se rappelle tous de la bourde de leur ancien portier, Loris Karius, en finale de Ligue de Champions face à Karim Benzema.

Avec un gardien de métier, un défenseur central infranchissable, des arrières latéraux qui font des kilomètres d’allers retours, un milieu de terrain besogneux, et 3 fantastiques avants, rien ne peut plus arrêter les Reds, qui filent tout droit vers leur 19ème titre de champion d’Angleterre .

La coupe du monde des clubs au Qatar approche, la Ligue des champions aussi, mais le championnat reste la priorité. Attention au Boxing Day car cette saison, après leur périple au Moyen-Orient, ils devront revenir jouer tous les 3 jours pendant les fêtes, et c’est là que Jürgen Klopp aura peut être des difficultés, car pour les gros matchs, il ne fait tourner que 14 à 16 joueurs maximum. Je pense notamment aux Origi, Milner, Gomez, Oxlain Chamberlain, et c’est tout, car le reste sont des jeunes qui jouent la FA CUP.

En tout cas, Jürgen continue à nous faire vibrer !

Thank you for sunday !

Thank you Jürgen !

Thank you football !

Nas