Sport

La Tribune de Nas : La DIM a tué Dim…

le 29 octobre 2019


Oui, j’avoue, ça fait bizarre de vivre un weekend football sans un match du Real ni du Barça, mais on a pu se consoler avec deux gros matchs en Premier League et Ligue 1 qui, franchement, valaient le détour.

Et cette semaine ? Pas de Ligue des champions? Pas de panique, il y a de quoi faire. Analysons tout ça…

Liverpool vs Tottenham :

 

Première grosse affiche du weekend. Les Reds se devaient de gagner suite à la victoire de Manchester City. Tout a très mal commencé, car Harry Kane a trouvé les chemins des filets dès la 47ème seconde à Anfield.

Mais c’était sans compter sur la ténacité des Reds, qui ont su trouver le chemin des filets dès la reprise,  et ont scellé la victoire par l’inévitable Mohamed Salah.

Ce qu’il faut retenir de ce match est la solidité des Reds, tant au niveau mental que physique. Ce qui est fascinant dans cette équipe, c’est sa force mentale pour revenir au score, et surtout la qualité de son effectif. En effet, Jurgen Klopp n’utilise pas plus de 16 ou 17 joueurs sur toute la saison. Car en plus des 11 joueurs de l’équipe type que l’on connaît tous, il y a très peu de joueurs qui rentrent dans la rotation. On parle d’un club qui a gagné la Champions League l’année dernière. A titre de comparaison, des clubs comme Manchester City, ou le Paris Saint Germain, tournent au minimum entre 25 et 30 joueurs sur la saison.

Et comment reconnaît on un très bon entraîneur ? Un très bon entraîneur est celui qui sait tirer le meilleur de son effectif. Un très bon entraîneur est celui qui transforme de bons joueurs à potentiel, en excellents joueurs. Et c’est ce qu’arrive à faire Jurgen Klopp, qui est le meilleur entraîneur du monde en ce moment. En tout cas, sur ce match on a bien compris que les Reds ne vont pas lâcher l’affaire,  et qu’ils vont poser de sérieux problèmes à Pep Guardiola. Les Spurs s’enfoncent un peu plus dans la crise et sans leur gardien de but Paulo Gazzaniga (remplaçant d’Hugo Lloris, blessé), ils auraient pris une raclée. Tottenham est dorénavant 11ème du championnat, et les jours de Maurizio Pochettino sont comptés, pour le plus grand bonheur de Zinedine Zidane… ou pas.

 

PSG vs OM :

La DIM a crevé l’écran. Pas Dimitri Payet, mais le trio offensif Parisien (Di Maria/ Icardi/ Mbappé). Déjà auteurs d’une démonstration en milieu de semaine en Champions League, ces 3 attaquants très complémentaires ont été sans pitié avec la défense fébrile de Marseille. En parlant de cette défense, André Villas Boas a complètement raté son coup tactique. Car lorsque tu joues face au PSG, tu ne joues pas avec un bloc haut. La charnière centrale voulait jouer le hors-jeu et mettre la pression sur le milieu de terrain parisien. Grosse erreur ! C’était du pain béni pour la bande à Marco Verrati. Car avec un Angel Di Maria en feu, qui distille les passes décisives (3 face à l’OM et 3 face à Bruges), avec un Kylian Mbappé qui prend la profondeur, et un Mauro Icardi qui sent le but dans la surface de réparation, Marseille a très mal joué le coup.

Quel est le moyen de contrer ? Déjà il faut jouer avec un bloc bas, pour surtout ne pas leur laisser de l’espace. Ça évitera à Kylian Mbappé de prendre de la vitesse. En jouant ainsi,  Marseille aurait pu les contrarier en contre. Résultats des courses, 4-0 à la mi temps. Les Parisiens ont levé le pied en deuxième mi temps, ce qui a fortement déplu à Thomas Tuchel qui voulait renvoyer les Marseillais au Vieux Port avec une valise et non pas avec un sac à dos…

En tout cas, vu l’efficacité de l’attaque parisienne, on espère qu’Edinson Cavani a trouvé un siège confortable sur le banc de touche, et que Neymar Jr en a trouvé un siège chaud en tribune…

On s’est régalé ce dimanche, même si le FC Barcelone et le Real Madrid nous ont manqué, on va les retrouver dès ce mardi, avec un Barça vs Valladollid pour le grand bonheur de « Gronaldo », président de mauves et blancs, et qui aura un pincement au cœur en retournant au Nou Camp. On aura l’occasion de voir à l’œuvre notre cher Marocain Anuar Tuhami face à l’armada Barcelonaise.

 

Le lendemain, en plus d’un Monaco vs Marseille, d’un Liverpool vs Arsenal et d’un Chelsea vs Manchester United, il faut voir Real Madrid vs Leganes. Pourquoi ? Tout d’abord, les clubs anglais vont aligner leur équipe bis car c’est la League Cup, et deuxièmement après Anur Tuhami, on aura la chance de voir Youssef Ennesery face à l’ogre madrilène.

Vive les Marocains !

Vive le beau foot !

Vive le plaisir !

Vive la vie !

Nas