Sport

La Tribune de Nas: Dis (x) bijoux de Messi… Chef d’oeuvre !

le 13 avril 2020


 

Dix buts de Messi, oui aujourd’hui,  on régale, mais surtout on vous divertit, et fait sortir de cette bulle qui nous hante toute la journée.

10 buts du génie argentin décortiqués, 10 bijoux de Lionel Messi, mais quand on parle de bijoux de Léo, on devrait plutôt parler de chefs d’œuvre…

Prenez du plaisir, c’est cadeau… !

  1. FC Barcelone vs Albacete

On ne pouvait pas décortiquer ce classement , sans commencer par le commencement,  son premier but.

Le monde du football découvre Léo, un Premier Mai 2005, le jour de la fête du travail. Les défenseurs du monde entier ne le savent pas encore, mais certains seront humiliés dans leur travail les 15 années suivantes. Je pense notamment à Jérôme Boateng, mais on y reviendra plus tard…

Ce but de Messi est très symbolique, c’est le premier d’une très longue série, mais surtout, c’est une passation de pouvoir entre le génie Ronaldinho et son successeur…

Une louche magnifique en guise de passe, et un lob magnifique qui se loge dans les cages du gardien. Le premier paragraphe d’un beau chef d’oeuvre qui commence ici… où l’élève dépassera la maitre…

9.FC Barcelone vs FC Seville

On ne pouvait faire notre sélection sans mettre un but « Tiki Taka » pur Barça. Il y en a eu plusieurs mais celui-ci est très symbolique, où le chef d’orchestre Leo est à l’origine,  et à la baguette de cette contre attaque d’école….

Une sorte d’hommage à ce qu’a apporté le Barça à Messi et ce qu’a apporté Messi au Barça. 7 touches de balles, à l’origine et à la conclusion d’un but exceptionnel. Qui montre que Léo n’est pas juste un soliste, mais bien le métronome du Barça. C’est à la fois un 9 mais surtout un 10 ! Il a a su modifier son jeu tout au long des années. D’attaquant droit au début de sa carrière, à vrai numéro 10, aujourd’hui. Ce n’est pas parce qu’il a reculé d’un cran qu’il a marqué moins de buts. Au contraire, il allie les statistiques à son altruisme hors pair… Un génie.

8.FC Barcelone vs Atletico Madrid

Pour diversifier la sélection, il fallait choisir un coup franc. Plusieurs auraient choisi celui contre Liverpool, qui je l’avoue est magnifique, un enroulé du pied, comme il sait si bien faire, qui plus est, contre un grand club et en Ligue des Champions, en plein lucarne.

Mais celui contre l’Atletico Madrid est juste exceptionnel. Il met en avant l’intelligence et la malice du génie argentin. Un angle fermé impossible, qui se loge dans la lucarne opposée, un but impossible, surtout quand on a en face le géant Thibault Courtois.

Un coup franc qui nous fait penser à celui de Ronaldinho face à l’Angleterre de David Seaman  à la Coupe du Monde 2006, ou comme vous l’aurez compris, l’élève a largement dépassé le maitre…

7.FC Barcelone vs Saragosse

Dans la panoplie de Monsieur Messi, en plus d’être finisseur et meneur de jeu, il peut être récupérateur et marquer un but en solo, oui oui vous avez bien lu. Un récupérateur à la Ngolo Kanté. Ce but est incroyable, où il chipe la balle au milieu de terrain, dribble 3 défenseurs et va marquer un but extraordinaire. Un but qui nous fait penser à l’autre « idole » du Camp Nou, un certain Ronaldo R9, contre Compostelle d’ un certain Said Chiba…

Cet Argentin sait tout faire, et même quand l’équipe ne tourne pas, ou que les milieux de terrain ne sont pas au forme, il prend le jeu à son compte . D’où son évolution ; il décroche beaucoup , et a un positionnement libre, pour mieux porter l’équipe.

D’ailleurs on n’ose même pas  imaginer le Barça sans lui.

    1. Real Madridvs FC Barcelone

S’il fallait bien retenir un but de Lionel Messi contre le Real Madrid, c’est celui-ci. Ce but nous fait penser à notre enfance lorsqu’on jouait « fdarb », et que le meilleur joueur de l’équipe décidait de prendre la balle, et d’aller dribbler toute l’équipe, et de marquer un but.

La passe/ écran de Sergio Busquets pour Léo est très symbolique, c’est comme s’il lui disait : « El Patrone tenez ! Aidez nous, faites le boulot, éclaboussez le Bernabeu de votre talent ! », un but sensationnel où il dribble 4 joueurs dont Marcelo et Sergio Ramos. Excusez  du peu.

Le Real Madrid sera une de ses victimes préférées, il fera tout au long de carrière du Santiango Bernabeu son parc d’attraction…

5.FC Barcelone vs FC Seville

Une demi-volée, plein lucarne ! Leo est un jour complet, en plus de ses dribbles dévastateurs, il a une frappe de balle puissante et chirurgicale. Cette demi-volée montre à quel point ce joueur est complet.

Il y a 20 ans, des joueurs comme Flippo Inzaghi ou David Trezeguet pouvaient marquer ce type de but. Des vrais finisseurs, des vrais 9, mais qui ne savaient faire qu’une chose : marquer. Aujourd’hui On se rend compte que Lionel Messi est à la fois un Rui Costa pour délivrer des caviars, et un Trezegoal pour marquer ce type de buts…

4.FC Barcelone vs Bilbao

Nous avons fait exprès de mettre cette vidéo d’un supporter pour mieux apprécier le but, en mode Inside Fans…

La prise de vue est incroyable. Finale de la Copa Del Rey, le lutin argentin , met dans le vent 4 défenseurs, avec petit pont sur son côté de prédilection, son côté droit, et il enroule premier poteau pour tromper la vigilance du  gardien adverse.

Tirer au deuxième poteau à la Thierry Henry est téléphoné. Au premier poteau , le gardien est pris souvent à contre pied. Plusieurs joueurs vont essayer d’imiter la star argentine ; on pense notamment à Kylian Mbappé en finale de la Coupe du Monde contre la Croatie, lorsque le joueur ferme son intérieur du pied…

      1. FC Barcelone vs Bayern Munich

Que dire de ce but hors norme, un dribble dévastateur qui a fait le tour du monde. Lors d’un documentaire  sur RMC Sport la semaine dernière, qui s’intitulait « Les dribbleurs »,  Rafinha, qui est le défenseur qui s’est jeté sur la ligne vainement, a avoué pour la première fois que le vestiaire, d’habitude chambreur, a évité de parler de ce but de Messi. C’était tabou ! Jérôme Boateng a très mal vécu cet épisode. Aujourd’hui avec les réseaux sociaux , des montages incroyables ont ridiculisé le joueur allemand champion du monde, qui ne s’en est toujours pas remis.

Certains ne comprennent pas la chute de l’Allemand. L’explication est simple. Le Bavarois, contrairement à Mehdi Benatia, qui était juste à côté de l’Argentin, est un défenseur puissant mais lourd. Il a anticipé un plat du pied traditionnel de la pulga. Lionel Messi nous a tous pris de court, en revenant sur son pied droit, qui n’est pas son pied de prédilection, pour mettre un piquet, pas Gérard mais un vrai piquet, sur le meilleur gardien du monde à ce moment là, Monsieur Manuel Neuer.

2.FC Barcelone vs Getafe

Que dire de ce but ? La copie du fameux but de Diego Armando Maradona, en mieux, en plus épuré. Cette vidéo montre bien ce  parallèle. On peut dire qu’il est saisissant ! Partir du milieu de terrain, dribbler la moitié d’une équipe, le gardien de but, on ne parle plus de chef d’œuvre, mais d’exploit surhumain, un OVNI s’est posé a Nou Camp ce jour-là..

Le football a changé ces 20 dernières années, et les dribbleurs se font de plus en plus rares. Le jeu est plus stéréotypé, on privilégie de façon grossière la tactique plutôt que l’expression des individualités. Cette race de dribbleurs commence petit à petit à disparaitre.

Heureusement que Lionel Messi est toujours là pour tenter ce type de but. Il faut laisser aux joueurs cette possibilité de nous faire plaisir ; c’est pour eux qu’on paie un billet pour aller au stade , pour le spectacle. Bon nombre d’entre vous auraient  choisi ce but contre « Getafe » comme numéro 1 au classement, mais « j’ai taffé » sérieusement le sujet, et celui qui vient est  le numéro 1…

      1. FC Barcelone vs Arsenal

 

Vous en connaissez des joueurs capables de faire un sombrero sur un gardien de but avant de marquer ? Pas moi…

Mais ce qui est magique dans ce but c’est toute la préparation . Un double contact d’Andres Iniesta qui met dans le vent 2 Gunners, et une petite louche en guise de passe décisive qui efface 3 défenseurs, le reste comme le titre de la chronique l’indique : un chef d’œuvre ! Un contrôle orienté, et un dribble sur le gardien but d’un sombrero, en enchainant sur une demi-volée.  Propre, technique, spectaculaire.

Ce classement est bien évidemment subjectif, libre à vous de faire le vôtre en commentaires, en attendant, on vous invite à voir et à revoir sans modérations ces chefs d’œuvre « Messiesques »…

Cependant on rassure les Madrilènes. La prochaine chronique se portera sur les 10 plus beaux buts de Cristiano Ronaldo… Comme ça on ne fera pas de jaloux….

Merci Messi !

Merci le Barça !

Merci l’Argentine !

Merci Higuain 2014 ! Non surtout pas toi…

Merci Higuain 2015 ! Non pas toi non plus…

Vous l’aurez compris, Gonzalon Higuian, a fait 2 fautes professionnelles qui ont fait louper une Coupe du Monde et une Copa America à Messi… le seul point noir de sa carrière…

Mais vive le foot !

Vive les dribbles !

Vive les lucarnes !

Vive le vie !

Nas