Sport

La Tribune de Nas : Ce nouveau Maroc…

le 13 octobre 2020


Nous étions très heureux de retrouver nos Lions de l’Atlas ce week-end face au Sénégal. Une équipe nationale renouvelée avec de nouveaux visages. Qui sont ces nouveaux ? Comment l’équipe s’est-elle comportée face au Sénégal ? Quelle équipe va nous concocter Coach Vahid face aux Léopards du Congo ce Mardi?

Qui sont ces nouveaux visages?

On était ravi de retrouver notre sélection nationale, cependant on a été très surpris par certains nouveaux noms.

Il faut dire qu’Hervé Renard nous avait habitué à un groupe qui ne bougeait presque pas tout au long de son mandat. Les mauvaises langues diront qu’il faisait du copinage avec le fameux «  clan français », nous on dira plutôt qu’il avait ses hommes de base sur lesquels il s’appuyait pour créer un groupe soudé ; et c’est ce qui lui a permis d’avoir de très bons résultats pendant toutes ces années. D’ailleurs le « clan Français » a quelque peu disparu avec la retraite internationale de Mehdi Benatia, le transfert « exotique » de Faycal Fajr en Turquie, et la blessure de Nabil Dirar. Place à de nouvelles têtes.

La première étant Samy Mmaee, solide défenseur évoluant à Saint Trond en Belgique, qui a été titulaire, et qui nous a épaté par son calme et son physique impressionnant.

Soufiane Chakla, solide défenseur de Villareal a finalement déclaré forfait pour cause de Covid.

Driss Saddiki de Willem II, qui lui aussi vient de changer de nationalité sportive, fera sûrement son apparition face au Congo.

Aymen Barkok, le joueur de l’Eintracht Francfort qui a joué avec la sélection allemande des jeunes, a fait une entrée fracassante en adressant une passe décisive à Youssef En-Nesyri, un délice de passe, normal quand son nom nous fait penser à un succulent tagine. Et sa déclaration de fin de match nous a procuré un vrai vent de fraîcheur, on dirait un enfant. C’était émouvant.

Dans le même registre, Moha Rharsalla, pensionnaire du SK Slovan Bratislava, devrait faire son entrée en jeu avec l’équipe face au Congo. Sa déclaration est aussi fraîche que celle d’Aymen Barkok : « Quand le Maroc m’a convoqué, j’ai pris la voiture de Bratislava à Paris ( 1000 km), puis j’ai pris un vol Paris/ Rabat, pour le Maroc on vient à pied ». C’est ce type de joueurs qu’il nous fallait. Des joueurs qui mouillent le maillot, et qui ne prennent pas un temps de réflexion pour choisir leur sélection comme on choisit une voiture…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Oussoud News 🦁🇲🇦 (@oussoud.news) le

Enfin, Munir El Haddadi, a été convoqué, et même bizuté, mais la FIFA n’a pas encore validé son changement de nationalité, et il a dû retourner à Séville. Le Maroc a porté le dossier au TAS, un sujet qu’on abordera dans une autre chronique.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🇲🇦⚽️ MUNIR EL HADDADI échappe pas à la règle 🤣🤣🤣🤣

Une publication partagée par 100% Lions de l’atlas (@100_lions_de_latlas) le

Comment se sont-ils comportés face au Sénégal ?

Les Lions de l’Atlas ont maîtrisé les Lions de la Teranga, avec un pressing haut des joueurs, à l’image d’un Youssef Ennesery, qui a joué le rôle de  premier défenseur.

La titularisation de Selim Amallah nous a fait beaucoup de bien et a oxygéné le milieu de terrain marocain. Il a d’ailleurs marqué un but sur une offrande d’Achraf Hakimi. Nous tenons notre milieu de terrain avec un Adel Taarabet en relayeur, et Sofyane Amrabat qui est le digne successeur de Karim Ahmadi.

Notre point faible reste le poste de latéral gauche. Depuis le départ de Abdelkrim El Hadrioui, et Badr El Kaddouri,  nous n’avons pas eu un joueur de classe mondiale qui a pu convaincre à ce poste. Nous avons des joueurs au poste de latéral droit à foison (Dirar, Hakimi, Mazraoui, Chebbak…) mais aucun à gauche. C’est pour cela qu’Achraf Hakimi doit continuer à prendre ses marques à gauche. Nous n’avons pas besoin de lui attaquant droit, car on a ce qu’il faut à ce poste.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’ailleurs c’est le poste de notre cher Hakim Ziyech.

Et dès son entrée en jeu, nous avons tous crû à une maladresse du staff technique, qui allait se fâcher avec Chelsea. Que nenni, tout a été bien ficelé entre les 2 parties. Le joueur des Blues n’a joué que quelques minutes pour se mettre en jambes, et a repris l’avion le lendemain direction Londres, suite à un accord entre les deux parties.

Les mauvaises langues se demandent pourquoi il est venu. Les mauvaises langues malheureusement sont des footix qui ne comprennent rien au football, et ne savent pas que ton meilleur joueur doit être présent pour la cohésion du groupe, notamment quand tu convoques 7 nouveaux joueurs. Ton leader se doit d’être présent. Point !

Quelle équipe face au Congo ?

Le coach devrait reconduire un 4-3-3

 

Barkok              Ennesery          Hakimi

 

Amallah

 

Saddiki     Amrabat

 

Lazzar       Saiss         Yunis        Mazraoui

 

Bounou

Le coach a plusieurs options comme Achraf Bencherki ou Youssef El Arabi, et il continuera à travailler plusieurs autres pour être fin prêt pour les matchs officiels, en novembre prochain.

Mais le plus important au-delà de ce match, et de la victoire espérée face aux Leopards du Congo est la cohésion de ce groupe qui est incroyable, comme on a pu voir à travers un Karaoké mémorable ce samedi,  et le sourire enfin retrouvé de nos Lions lors de ce rassemblement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Oussoud News 🦁🇲🇦 (@oussoud.news) le

 

Dima Maghrib !

 

Nas