Politique

La Légion d’Honneur pour Taïeb Chkili

le 22 juillet 2015


 L’ambassadeur de France au Maroc, Charles Fries, a remis, mardi à Rabat, à quatre éminentes personnalités marocaines, les insignes de « Chevalier de la Légion d’Honneur » et « Chevalier de l’Ordre National du Mérite » de la République Française, en signe de reconnaissance de leur engagement et de leurs actions au service de la coopération avec la France et de l’amitié franco-marocaine.

Lors d’une cérémonie organisée à la résidence de l’ambassadeur de France à Rabat, Mme Halima Warzazi et M. Taieb Chkili ont été décorés des insignes de « Chevalier de la Légion d’Honneur » de la République française, tandis que MM. Driss Aboutajdine et Mohammed Doubi Kadmiri ont reçu les insignes de « Chevalier de l’Ordre National du Mérite » de la République française.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, M. Fries a expliqué que cette cérémonie constitue une opportunité pour la France « d’exprimer sa reconnaissance et sa gratitude pour de hautes personnalités marocaines qui œuvrent au quotidien à renforcer les liens exceptionnels qui existent entre le Maroc et la France ».

Le diplomate français a, par ailleurs, passé en revue, lors de cette cérémonie, les réalisations de ces personnalités dans leurs domaines respectifs, saluant leurs parcours remarquables et leur contribution au renforcement de la coopération franco-marocaine.

S’exprimant à cette occasion, Mme Halima Warzazi, l’une des premières femmes à exercer des fonctions diplomatiques au Maroc, a fait part de sa gratitude au gouvernement français pour cette haute marque d’estime que « représente pour moi l’octroi de la légion d’honneur de la République française ».

« C’est un geste qui fait honneur à mon pays et à moi-même et auquel je suis particulièrement sensible », a ajouté Mme Warzazi connue pour son militantisme en faveur des droits de l’Homme, des droits de la femme et du respect de la justice dans le monde.

Pour sa part, M. Taieb Chkili, ancien ministre de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, s’est dit « très fier » et « profondément ému » de recevoir des mains de l’ambassadeur de France à Rabat, au nom du Président de la république française, ces insignes de « Chevalier de la Légion d’Honneur ».

« Cette distinction prestigieuse nous comble de joie », a-t-il relevé, mettant en relief l’amour voué par les Marocains à la culture française avec tout ce qu’elle promeut de valeurs d’égalité, de liberté, de fraternité et d’appartenance à la civilisation universelle.

Professeur de neuropsychiatrie pendant 40 ans, M. Chkili a également assuré la double présidence de l’Université Mohammed V et de la Conférence des présidents d’universités marocaines.

M. Driss Aboutajdine, directeur du Centre national pour la recherche scientifique (CNRST), a, quant à lui, tenu à exprimer sa grande fierté, manifestant son « entière gratitude » au gouvernement français de « m’avoir fait l’honneur d’une telle distinction ».

Acteur incontournable de la coopération scientifique franco-marocaine, M. Aboutajdine avait déjà été salué en 2008 par la France lorsqu’il avait était décoré  » Chevalier des Palmes Académiques ».

De son côté, M. Mohamed Doubi Kadmiri, diplomate ayant occupé plusieurs fonctions au sein du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, s’est dit honoré de recevoir cette distinction.

Lauréat de l’Ecole nationale d’administration (ENA) France, M. Doubi Kadmiri vient d’être élu président de la Fédération africaine des anciens élèves de l’ENA France.

La cérémonie de remise de ces distinctions s’est déroulée en présence notamment du président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdellah, du ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, Rachid Benmokhtar, et de plusieurs personnalités du monde politique, diplomatique et scientifique.

LNT avec Map

POUR ALLER PLUS LOIN