Tech

La cybercriminalité devrait coûter 2100 milliards de dollars aux entreprises d’ici 2019

le 12 mai 2015


La cybercriminalité devraient coûter aux entreprises de la planète un total de 2.100 milliards de dollars d’ici 2019, des dépenses multipliées par quatre par rapport à 2015, selon une étude du cabinet Juniper Research.

La numérisation des habitudes de consommation et des archives des firmes ont pour effet d’aggraver les risques de cybercrime avec une facture toujours plus lourde, explique l’étude publiée mardi, soulignant que « la majorité des attaques proviendra de l’infrastructure informatique existante ».

En 2015, environ 60 pc des fuites de données se produiront aux Etats-Unis, « mais cette proportion devrait baisser dans le temps aux dépens d’autres pays ».

D’après le rapport, de nouvelles menaces sont également apparues contre les appareils mobiles et l’internet des objets, alors que le nombre d’infections par des virus est « minimal » en comparaison avec les attaques contre les ordinateurs.

Juniper Research s’attend à ce que le nombre d’attaques informatiques s’oriente à la baisse tout en gagnant en efficacité, notamment avec les « logiciels de rançon » obligeant les propriétaires de PC infectés de payer pour pouvoir débloquer leur machine.

Le coût unitaire lié à une perte de données devrait en effet dépasser les 150 millions de dollars d’ici 2020, selon les projections de cette étude.

De l’avis du directeur d’Europol, Rob Wainwright, la cybercriminalité s’est hissée au rang du terrorisme et est devenue l’une des menaces planétaires face à laquelle il est nécessaire de créer une plateforme mondiale contre les crimes commis grâce à l’internet.

En 2014, les pertes causées par les cyberattaques seraient chiffrées à 400 milliards de dollars par an dans le monde, révèlent les conclusions d’une récente étude du Center for Strategic and International Studies.

Le rapport souligne qu’il est toutefois difficile d’évaluer avec précision les dommages des actes de malveillance et de piratage sur Internet, dont la plupart ne sont pas signalés.

LNT avec MAP