Société

Hépatite C, Pharma 5 lance deux nouveaux médicaments

le 29 mars 2016


Après le lancement, en décembre 2015, du SSB 400, 1er médicament anti-hépatite C 100% marocain à base du Sofosbuvir (antiviral de dernière génération), Pharma 5 met sur le marché marocain les médicaments complémentaires de dernière génération pour une prise en charge totale et efficace de la maladie. L’association optimale de dernière génération pour traiter les génotypes présents au Maroc est la combinaison SSB 400 + Daclatasvir et/ou Ribavirine selon les dernières recommandations internationales. Cette association permet d’obtenir 95% de taux de guérison, contre 50% avec les anciens traitements, pour les génotypes 1 et 2 de l’hépatite C, qui représentent 99% des atteintes virales au Maroc.

Or, le coût de ces deux médicaments est trop élevé. Ce qui représente un frein pour les patients. Et c’est justement pour permettre aux patients marocains de bénéficier de cette combinaison que le laboratoire marocain Pharma 5 a développé le Dakasvir et Rivabir. Ces deux médicaments qui doivent être associés au SBB pour optimiser le traitement présentent de nombreux avantages pour le patient. La boîte de Daclatasvir coûte environ 100 000,00 dirhams, en Europe, alors que le médicament marocain Dakasvir est vendu à 1 549,00 dirhams et le Ribavir 900 Dhs.

De surcroît, ces deux thérapeutiques permettent d’atténuer la toxicité du traitement, ce qui diminue les effets secondaires chez le patient.

Enfin, en lançant ces deux médicaments-nouvelle génération-, le laboratoire marocain tient ses engagements et poursuit son chemin dans la lutte contre les hépatites virales. « En lançant SSB 400, nous nous étions engagés à mettre rapidement sur le marché marocain, à un prix accessible à tous, les médicaments complémentaires de dernière génération nécessaires à la prise en charge globale des patients souffrant d’hépatite C», dixit Myriam Lahlou-Filali, directrice générale du groupe Pharma 5. Il est à rappeler que le laboratoire a investi quelque 85 millions de dirhams pour la mise en place d’une unité moderne entièrement dédié à production d’antiviraux à action directe.

LO