Culture

Une grande parade ouvre la 8ème édition du festival « Jawhara »

le 11 août 2018


Un défilé folklorique animé par des troupes et musiciens représentant les différentes régions du Maroc, a levé le rideau, vendredi soir à El Jadida, sur la 8ème édition du Festival international « Jawhara », organisée jusqu’au 12 août.

Avant de sillonner les principales artères de la ville d’El Jadida, la parade, menée par des percussionnistes, musiciens, mascottes géantes, de cavaliers, d’acrobates, de chorégraphies, ou encore de cracheurs de feu et jongleurs, a défilé fièrement au centre de la Cité portugaise.

Des prestations artistiques ont été présentées sous les applaudissements ininterrompus des spectateurs parmi les habitants de la ville et des visiteurs venus passer les vacances dans cette cité balnéaire qui connaît en cette période estivale une forte affluence.

Aux rythmes de leurs instruments de musique, les troupes folkloriques mélangés à leurs chants et agrémentés par leurs danses ont su transformer les différents coins traversés par la parade, en véritables espaces d’humour, de joie et de liesse collective.

Un public nombreux a répondu présent, dès les premières heures, pour pouvoir apprécier la magie du spectacle.

« La 8è édition promet d’être un vif succès, une réussite sans précédent grâce au soutien, l’implication et le dévouement doukkalis de tous les partenaires et sponsors », a assuré le directeur du Festival, Nabil Krat, lors d’une conférence de presse tenue peu avant la cérémonie d’ouverture.

Cet évènement, initié par l’Association des Doukkala, s’est imposé au fil des ans comme un rendez-vous socioculturel incontournable de la province d’El Jadida, a-t-il souligné, ajoutant qu’en intégrant musique, arts plastiques, théâtre, animation de rue, sports et ateliers d’enfants, cette manifestation populaire et fédératrice fait aujourd’hui partie des initiatives majeures stimulant la dynamisation du développement durable de la région.

Ce festival multidisciplinaire accordera, comme à l’accoutumée, une place de choix au volet culturel à travers l’organisation d’une série d’expositions d’art plastique, une journée peinture à Bab Al Bahr (Cité Portugaise) ainsi que la présentation de deux pièces théâtrales, à savoir « Athalouth » et « Azaliyate chef A’Antra », a-t-il détaillé.

Outre les soirées musicales, cette manifestation prévoit une série d’activités culturelles à la bibliothèque de plage d’El Jadida, notamment « le Prix du Livre du Maroc, 50 ans de couronnement du roman marocain ».

Par ailleurs, la a place de la Fontaine de Sidi Bouzid se transformera tout le long du festival en un village d’enfants. Chaque jour, de 10h à 18h, les enfants pourront se divertir avec une multitude d’activités comme les spectacles, les animations, les jeux ou encore les gonflables.

Les enfants pourront également bénéficier de nombreux ateliers de caricature, de peinture, de percussion, de fabrication de marionnettes, de maquillage et de déguisements.

En effet, le festival a drainé depuis 2011 plus de 5 millions de visiteurs, avec la participation de 500 artistes et musiciens représentant 25 pays.

LNT avec MAP

POUR ALLER PLUS LOIN