Culture

« Gipsy Kings » : Tentative d’usurpation d’identité à Marrakech

le 13 avril 2015


Un faux Chico allait se produire lors d’un événement artistique à Marrakech.  Sa tentative d’usurpation d’identité sur scène dans la ville ocre a été avortée.

La suite d’une histoire de contrefaçon et d’usurpation d’identité, osée et flagrante, a été traitée par la justice française à plusieurs reprises. Le faux Chico, José-Louis Castillo, a été condamné par le Tribunal de première Instance et la Cour Appel de Paris, à verser des réparations à hauteur de près de 100.000 euros pour les préjudices causés au vrai Chico. M. Jahloul BOUCHIKHI, le cofondateur des légendaires «GipsyKings», n’a pas lâché prise devant l’usurpation de son identité et l’utilisation illégale de sa notoriété artistique.

Sa première victoire contre le faux Chico remonte à 1998, quand la justice française a rendu son verdict en sa faveur. Il a poursuivi le faux Chico en justice à plusieurs reprises en obtenant gain de cause à chaque fois. Cependant, José-Louis Castillo a continué de faire usage illégal et illicite de l’identité artistique du Chico des Gipsy Kings.

Ce week-end à Marrakech allait être programmé un événement du faux Chico, avec une copie de l’affiche du dernier album du vrai Chico. Un acte de déshonneur et une grossière volonté de voler l’histoire et la notoriété d’un artiste qui a marqué son champ, et l’imaginaire de ceux et celles qui sont passionnés par les Gipsy Kings.

Toutes les décisions de la Justice Française sont venues appuyer et reconnaître les droits de propriété intellectuelle de M. Jahloul BOUCHIKHI, dit Chico.

Face à cette tentative d’usurpation d’identité et acte de contrefaçon, Chico a décidé d’agir au Maroc, son pays d’origine, en informant le grand public via une conférence de presse qu’il organise à Marrakech pour la presse nationale et internationale. Toutes les preuves et les décisions de justices seront présentées à l’évidence.

LNT