Économie et Finance

Finance durable: Othman Benjelloun présente les 6 Engagements du GPBM

le 17 novembre 2016


Dans le cadre des « side events » de la COP22 qui tire d’ailleurs à sa fin, la Zone Bleue a connu mercredi après-midi une nouvelle démarche du secteur financier marocain avec la présentation par le Groupement Professionnel des Banques au Maroc, GPBM, de la feuille de route du secteur, destinée à cadrer et impulser l’action du secteur bancaire national dans la mobilisation des financements en faveur du développement durable, de la lutte contre le réchauffement climatique et pour la mise en place des moyens et outils d’une Finance Verte. C’est M. Othman Benjelloun, Président du Groupe BMCE Bank of Africa et président du GPBM qui a prononcé l’allocution d’ouverture de cette manifestation. Ci-après des extraits significatifs de son intervention faite devant un éventail impressionnant de personnalités nationales et étrangères.
F.Y

 

« Nous sommes en tant que communauté bancaire, extrêmement fiers qu’ici à Marrakech, soit organisée, dans le cadre de la Conférence COP 22, cette journée Finance-Climat sous l’égide du Groupement Professionnel des Banques du Maroc –GPBM– et de Bank Al- Maghrib.

Le choix de cette terre d’Afrique pour organiser la COP 22 à Marrakech vient souligner cette ambition d’Agir pour la matérialisation des accords convenus, en particulier ceux de la COP 21 à Paris et l’importance de nous concentrer ensemble, pays du nord et du sud, sur les défis globaux du changement climatique.

Dans le même temps, le choix du Maroc comme terre d’accueil de cette ‘’COP de l’Action’’, vient saluer son rôle avant-gardiste dans la lutte contre le changement climatique, tant il a intégré, très tôt, des objectifs environnementaux contraignants dans ses politiques publiques.

Nous avons la chance, Excellences, Mesdames, Messieurs, qu’en notre Royaume, grâce à la vision et à l’impulsion de notre Souverain, les autorités publiques aient mis en œuvre des programmes quasiment uniques de par le monde comme la production d’énergies renouvelables à grande échelle –à Ouarzazate, notamment– et que, d’ici 2030, 52% de l’électricité du Maroc sera fournie par des énergies renouvelables.

Nous sommes également fiers que le Royaume du Maroc se positionne, par les actes et par le verbe, en tant que porte ouverte sur l’Afrique ; ce continent où les opportunités pour nos industries et services sont proprement incommensurables.

Partant, nous avons l’ensemble des atouts en main pour promouvoir les composantes de l’économie verte et, en son sein, la finance verte, avec l’atout-maître que nos territoires, sur cette terre bénie du Maroc et au-delà de nos frontières à l’Est du continent et au Sud du Sahara, sont pourvus de richesses en sous-sol, sur leur sol et dans leur atmosphère, tout naturellement appelés à accélérer alors l’avènement d’un paradigme de croissance écologiquement viable, économiquement vivable et socialement responsable.

Excellences, Mesdames, Messieurs,

Nous voudrions réitérer le témoignage et notre intime conviction que la Finance Durable, alors qu’elle accompagne la transformation vers une économie de bas-carbone ainsi que la transition vers davantage d’efficience énergétique et vers les énergies renouvelables, est foncièrement créatrice de richesses et d’emplois.

Elle est foncièrement créatrice de richesses et d’emplois pour les

banques, pour le système financier en général, et pour nos entreprises et concitoyens, qu’ils soient au Maroc ou ailleurs sur notre cher continent d’Afrique.

Nous sommes, en tant que communauté bancaire, imprégnés d’un esprit de dialogue et de partenariat devant lier l’ensemble des parties prenantes autour de la préservation de l’environnement et, au-delà, en faveur de la préservation des conditions de vie des générations futures.

C’est à l’aune de ces convictions, Excellences, Mesdames, Messieurs, qu’il faut appréhender la nature, le degré et la force des -6- SIX ENGAGEMENTS, que solennellement, devant vous, la Communauté bancaire prend aujourd’hui.

 Notre 1er Engagement est que nous adoptions définitivement une démarche de développement durable, fondée sur l’intégration des enjeux Environnementaux Sociaux et de Gouvernance – ESG – dans l’exercice de nos activités de financement, d’investissement, de gestion d’actifs et de conseil.

 Notre 2ème Engagement est d’œuvrer à ce que le secteur bancaire et financier marocain devienne un acteur connu et reconnu en matière de finance responsable, et ce, par le renforcement de la coopération sur le plan international, régional et continental, une coopération qui privilégie l’utilisation de référentiels, de pratiques et de standards internationaux communs.

 Notre 3ème Engagement est de mettre l’accent sur l’innovation, afin de mobiliser des ressources « vertes », issues de l’épargne verte, de lignes de crédit internationales et multilatérales, outre d’obligations vertes – Green Bonds – pour financer les investissements utilisant des solutions et technologies bas-carbone.

 Notre 4ème Engagement est pris vis-à-vis de nos clients, afin de les conduire à intégrer dans leurs stratégies, les risques et opportunités liés au risque carbone, à multiplier les financements d’énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique, de la gestion efficiente de l’Eau et des matières résiduelles, de même qu’à promouvoir auprès d’eux les moyens de paiement moins générateurs de CO2 – carbone – tels que les moyens électroniques de paiement dans le cadre de programmes de digitalisation des services bancaires et de Mobile Banking.

 Notre 5ème Engagement, Excellences, Mesdames, Messieurs, est de renforcer l’inclusion financière dans nos sociétés ainsi que notre contribution aux causes d’intérêt général. Nous le ferons en œuvrant à élargir l’accès des services bancaires et financiers au plus grand nombre, en accompagnant les projets pouvant avoir un impact environnemental, notamment ceux des TPME ou des Particuliers, en promouvant la formation et l’éducation financière aux préoccupations environnementales et de Finance Durable.

 Notre 6ème Engagement, est un engagement d’éthique et de transparence, un engagement de garantir la loyauté des pratiques, un engagement de dialogue constructif et permanent avec l’ensemble des parties prenantes de la Finance Durable, plus particulièrement de la Finance-Climat, que sont la communauté financière nationale et internationale, les autorités publiques, les entreprises, et les membres de la société civile.

Ces Engagements pourraient symboliser l’Acte Fondateur que va représenter la Déclaration des Banques Marocaines pour promouvoir la Finance-Climat.

Cette déclaration pourrait s’intituler l’Appel de Marrakech qui fait très justement écho à l’Appel de Casablanca que j’ai eu l’honneur de lancer auparavant en faveur de l’institutionnalisation et la promotion de la Finance-Climat, la Finance Durable et la Finance Verte.

Je voudrais, à cette occasion, saluer l’alignement stratégique, la parfaite communion de visions qui prévaut au Maroc entre les autorités gouvernementales et les opérateurs économiques, et en leur sein, la communauté bancaire et financière.

C’est indéniablement l’ingrédient de succès d’ores et déjà à l’origine du bilan significatif qu’affiche le Maroc en termes de Développement Durable à l’occasion de cette COP 22.

Cette intelligence des rapports représente, en même temps, un gage sérieux et solide pour la réussite des prochaines étapes et échéances qui nous attendent sur le chemin de l’action commune en faveur de la Finance-Climat, de la Finance Verte, et en faveur du Développement Durable, un développement qui soit économique, social et inclusif, élargi à l’ensemble des territoires de notre Planète Terre ainsi qu’à l’ensemble des Citoyens du Monde.

Unissons alors nos efforts pour œuvrer à la concrétisation de nos Engagements et répondre favorablement à l’Appel de Marrakech ».

LNT avec Cdp