La finale de l'édition 2019 de la Ligue des champions africaine entre le Wydad Casablanca, dont les supporters encouragent ici leur équipe, et l'Espérance de Tunis avait été marquée par des controverses autour de l'arbitrage © AFP/Archives FADEL SENNA

Sport

La finale de la Ligue des champions africaine jouée sur un seul match à partir de 2020

le 17 juillet 2019


La finale de la Ligue des champions africaine, dont le format en manches aller et retour a provoqué la polémique fin mai, se jouera sur un seul match et sur terrain neutre à partir de 2020, a décidé mercredi le comité exécutif de la CAF, réuni au Caire.

Les dirigeants du football continental ont pris la même décision pour la Coupe de la confédération, l’équivalent de la C3, qui respectait le même système que la C1 depuis sa création en 2004.

Un appel d’offres sera lancé pour désigner les villes hôtes de ces rencontres, selon une source proche de l’organisation.

Le changement de format répond à la polémique née de la dernière finale de la Ligue des champions qui a écorné l’image du foot africain.

Son sort est toujours en suspens, depuis que le Wydad Casablanca a décidé de quitter la pelouse en plein match retour, sur la pelouse de l’ES Tunis, pour protester contre la panne de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR).

Alors qu’elle avait en premier lieu entériné le sacre des Tunisiens, la CAF a choisi début juin de rejouer ce match sur terrain neutre, à une date encore à déterminer.

Les deux clubs ont saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS), qui doit rendre sa décision d’ici le 31 juillet.

La CAF réunit son congrès jeudi au Caire, à la veille de la finale de la CAN opposant l’Algérie au Sénégal.

LNT avec Afp