Crédits photo : Ahmed Boussarhane/LNT

Culture

Le FIFM rend hommage à Robert de Niro

le 2 décembre 2018


La 17ème édition du Festival international du film de Marrakech, a rendu un vibrant hommage à la légende du cinéma mondial, l’acteur américain Robert De Niro, en lui décernant l’Etoile d’or du Festival à la deuxième soirée de cette manifestation mondiale dédiée au 7ème art.

Lors de cette cérémonie, à laquelle ont pris part des figures emblématiques du cinéma mondial, arabe et national, le compagnon de route de Robert De Niro, Martin Scorsese a exprimé sa joie de remettre cette distinction à Robert, l’ami très cher et la légende. « Nous avons partagé une carrière de plus de 40 ans durant laquelle nous avons produit de grands films », a-t-il déclaré, se disant être attiré par son engagement total en faveur de son travail.

Ce réalisateur légendaire, avec plusieurs Oscars à son actif, a souligné que De Niro se met dans la peau du personnage de sorte que le spectateur ne ressent pas qu’il s’agit d’un jeu de rôle. « Il nous fait voyager dans le monde du personnage qu’il incarne », a-t-il ajouté.

Il s’est par ailleurs dit heureux du retour du Festival du film de Marrakech sous le signe de la nouveauté visant à encourager les générations montantes parmi les réalisateurs.

Acceuilli par une standing ovation sur la scène du prestigieux Palais des Congrès, la légende du cinéma mondial Robert De Niro a salué avec une grande émotion bien visible, les larmes aux yeux, le public, exprimant sa grande joie pour « l’accueil chaleureux et la grande hospitalité » du peuple marocain.

Il a aussi exprimé ses vifs remerciements à SM le Roi Mohammed VI et à SAR le Prince Moulay Rachid, d’avoir établi des ponts de rapprochement culturel entre les pays, soulignant que le Festival international du Film de Marrakech constitue une des messes cinématographiques les plus importantes pour les communautés.

Cette star du fameux film « Taxi driver » a mis en avant le rôle que joue l’Etat dans la promotion de la culture en vue de lutter contre les drames humains, entre autres, notant que l’art ne connaît pas de racisme et n’exclut pas les gens. « L’art célèbre la diversité des origines et des idées », a-t-il conclu.

Cet hommage a été marqué par la projection d’extraits des films les plus célèbres de cette légende du cinéma mondial durant une carrière de plus de 50 ans et d’un court-métrage dans lequel De Niro plaide en faveur du respect de l’humanité et des différences loin de toute référence ethnique, religieuse ou politique.

LNT avec MAP

POUR ALLER PLUS LOIN