Culture

Le FICAM 2019 met le cinéma d’animation espagnol à l’honneur

le 15 mars 2019


La ville de Meknès s’apprête à accueillir la 18ème édition du FICAM, événement phare du cinéma d’animation au Maroc mais aussi en Afrique et dans le monde Arabe.

Organisée par la Fondation Aïcha en partenariat avec l’Institut français de Meknès, le festival se tiendra du 22 au 27 mars 2019 et promet une programmation riche pour ses 18 ans.

« L’objectif qu’on s’est assigné à travers le FICAM est de promouvoir Meknès en tant que plate-forme arabe et africaine du cinéma d’animation et de participer à l’émergence de jeunes talents marocains », a affirmé Mardochée Devico, Président de la Fondation Aïcha. Et d’ajouter : « Aujourd’hui, nous sommes particulièrement fiers de voir que le festival est devenu un événement très attendu et gagne d’année en année en notoriété surtout auprès des étudiants marocains des écoles d’art et de cinéma qui montrent un véritable engouement à venir à Meknès pour rencontrer les plus grands réalisateurs du cinéma d’animation et participer aux ateliers de formation ».

Cette 18ème édition consacre un focus au cinéma d’animation espagnol avec la présence de trois grandes personnalités : Alberto Vazquez, qui a marqué les esprits par son long-métrage Psiconautas, Carolina Lopez, directrice du Festival International de Cinéma d’Animation de Catalogne et Emilio de la Rosa, producteur et réalisateur de films d’animation.

C’est le film Funan qui fera l’ouverture de festival. Ce long métrage d’une heure et 24 minutes raconte l’histoire d’une jeune femme qui doit apprendre à riposter et à exister durant le régime des Khmers rouges. Funan sera projeté en présence de son réalisateur Denis Do et du producteur Sébastien Onomo.

Cette année encore, la programmation du FICAM se déclinera en projections inédites, expositions, tables rondes, Work in progress, Master-Class, conférences, etc.

Dans le cadre de ses « leçons de cinéma », le FICAM a invité Peter de Sève, connu notamment pour ses nombreuses couvertures pour The New Yorker et ses conceptions des personnages de l’Âge de glace, dont l’emblématique Scrat, et Michael Dudok de Wit, réalisateur de Père et Fille, oscar du meilleur court-métrage d’animation en 2001 et l’un des maîtres contemporains du cinéma d’animation.

Les deux invités reviendront sur leur parcours, leurs sources d’inspiration, leurs réalisations, etc.

Le FICAM c’est aussi la première et unique compétition internationale du court-métrage en Afrique qui permet de faire découvrir au public du festival des pépites du cinéma d’animation mondial.

Le jury de cette édition est composé du réalisateur néerlandais Michael Dudok de Wit, l’actrice marocaine marocaine Samia Akarriou, et Marc du Pontavice, Président de Xilam Animation et producteur de plusieurs série animés à succès notamment Oggy et les cafards.

« Ce sont plus de 300 courts métrages en provenance de 16 pays différents et de prestigieuses institutions qui participent à cette compétition. » a souligné M. Devico.

Le FICAM sillonne également le Maroc à travers le réseau des Instituts français. Ainsi, pendant 20 jours, 10 villes du royaume bénéficieront d’un ciné-concert, un programme de courts et de longs-métrages, et des rencontres avec des professionnels du cinéma d’animation.

A. Loudni