Culture

Festival des Andalousies Atlantiques : Essaouira au croisement des cultures

le 2 novembre 2019


Pour sa 16è édition, le Festival des Andalousies Atlantiques fait d’Essaouira, une fois de plus, « un lieu privilégié de croisement des cultures » et « un espace béni de rencontres » d’artistes et de festivaliers venus du monde entier, ont souligné les organisateurs de ce grand événement.

« A l’heure où à travers le monde, la tendance est au repli identitaire et au rejet de l’autre, notre Festival entend montrer l’ensemble inverse, en célébrant, dans l’harmonie et la convivialité, le mélange et la fusion des cultures », se sont félicités Mme Kaoutar Chakir Benamara et M. Tarik Ottmani, de l’Association Essaouira-Mogador, organisatrice de ce Festival.

Dans un mot publié à cette occasion, ils ont tenu à rappeler qu’Essaouira demeure « cette ville unique où Juifs et Musulmans se réunissent chaque année pour chanter, jouer de la musique et fêter ensemble leur mémoires mêlées et leur histoire partagée ».

« Fruit de regards croisés et de cultures plurielles qui se nourrissent les unes les autres, le programme du festival réunit une centaine d’artistes venus de différents horizons pour fêter la diversité des influences culturelles, tout en cultivant l’exception souirie », ont-ils ajouté.

Et de poursuivre que si l’année 2018 a vécu une célébration grandiose des 15 ans du Festival, cette année verra un nouveau départ de cette manifestation culturelle unique en son genre au Maroc, à travers notamment une programmation qui se veut riche, originale et éclectique.

La 16è édition du Festival des Andalousies Atlantiques se place sous le double signe de la jeunesse et de la diversité des genres musicaux, ont-ils relevé, notant que du Melhoun au Gharnati, de la musique arabo-andalouse à la musique judéo-arabe, en passant par le chgouri et le chaâbi, ce festival est « fidèle à l’ouverture qui l’a toujours caractérisé ».

A cette richesse musicale, enchaînent-ils, s’ajoute celle du patrimoine, affirmant que le festival veille à sa valorisation en organisant des concerts dans des lieux à taille humaine : Dar Souiri, Bayt Dakira et la Zaouia El Kadiriya pour permettre aux festivaliers de vivre des moments culturels d’exception.

Ainsi, les festivaliers seront au rendez-vous avec des musiciens talentueux à l’image d’Elad Levi, Anas Belhachemi, Hanane Touk, Lalla Tamar, Yohaï Cohen, Salah Eddine Mesbah, Hicham Dinar, Hay Korkos et tant d’autres.

LNT avec MAP