Société

Un faux psychiatre arrêté à Marrakech

le 8 août 2019


Le ministre de la Santé, Anas Doukkali, a donné ses instructions urgentes en dépêchant une commission d’inspection, une fois que les services du ministère ont appris qu’un local est exploité en tant que cabinet de psychiatrie au quartier M’hamid à Marrakech, par une personne suspectée d’avoir usurpé la fonction de médecin, et ce afin de mener une enquête et prendre les mesures nécessaires, a affirmé mercredi le ministère de la Santé.

A cet égard, cette commission, composée de deux inspecteurs centraux, de l’inspecteur régional de la Santé, de la directrice régionale de la Santé, en plus de représentants du Conseil régional de l’ordre des médecins Marrakech-Safi, s’est rendue sur place mercredi, précise un communiqué du ministère.

Les investigations ont démontré que la personne concernée a ouvert le local en question pour pratiquer le métier de médecin sans disposer ni des diplômes requis pour accéder au statut de « médecin », ni des des autorisations nécessaires lui permettant de pratiquer une activité qui entre dans le cadre des métiers de santé encadrés par la loi, explique le document.

Etant donné que la personne concernée a usurpé la fonction de médecin, ce qui constitue un acte puni par la loi, et vu le danger que représente cet abus sur la santé des citoyens, les autorités compétentes ont été immédiatement alertées, soutient la même source.

Le mis en cause a été arrêté par les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech, sous la supervision du parquet compétent, pour le poursuivre en justice et prendre les mesures juridiques qui s’imposent à son encontre, afin de faire face ce genre d’abus, dans le but de préserver la santé des citoyens, relève le communiqué.

LNT avec MAP