Culture

Dizzy Dros, le nouveau-né du rap marocain

le 10 janvier 2014


Après avoir décroché un diplôme en maintenance industrielle et un parcours professionnel court, Dizzy Dros a compris qu’il n’était pas fait pour ce métier, et ayant de grandes ambitions dans le rap, il a décidé ainsi de consacrer sa vie à faire ce qu’il aime.

Issu du quartier Bine Lamdoun à Ain Chock, le rappeur a su en une courte durée faire le buzz et attirer un maximum de fans. Ses débuts en 2011 ont donné un nouveau souffle à la scène du rap marocain, avec son propre style et sa voix unique qui nous renvoient aux rappeurs américains.

Omar Souhaili a choisi le mot Dros pour percer dans le milieu du rap. Dros signifie « Da Rhymes Of Streets » (les rimes de la rue). Le rappeur est né au coeur de Bine Lamdoune, quartier populaire de Casablanca, le 19 Juillet 1989. Dizzy a appris à faire du rap, et a pu développer son style et ses techniques en travaillant pendant 4 ans sur l’enregistrement de différentes démos, avant de se produire devant le grand public.

Armé de talent et d’ambition, le jeune rappeur a rencontré, au début de son parcours, Khalid Douache, connu sous le nom Dj Key, et l’un des réalisateurs de vidéo-clips les plus connus au Maroc. La collaboration entre ces deux artistes a donné naissance au single « Cazafonia », où le rappeur parle de Casablanca, ses avantages et ses défauts.

Dros s’est produit, pour la première fois, devant un public nombreux en septembre 2011, suite à une invitation du rappeur Don Bigg à son concert privé à Casablanca. Le public s’est vite adapté à sa musique et a dansé dessus.

Dizzy Dros a sorti plusieurs titres dont « Men Hna », le 2ème extrait de son album, ainsi que des featurings et des freestyles, qui à chaque fois réussissent à décrocher un grand nombre de vues sur YouTube.

Après plus de 2 ans de travail sur son album, le jeune artiste vient de sortir son premier album « 3azzy 3ando Stylo » le 31 octobre 2013.

Cette autoproduction s’explique par le fait qu’il y a peu de labels qui s’intéressent au rap au Maroc, et elle permet aussi à l’artiste de garder sa liberté sur ses textes.

Hajar Hamri

POUR ALLER PLUS LOIN