Politique

Différends commerciaux et d’investissement: La Cour Internationale d’Arbitrage s’invite à Marrakech

le 12 octobre 2017


La ville ocre abrite le congrès international d’arbitrage dans sa première version du 12 au 14 octobre, sous le thème «L’arbitrage international dans les contrats d’investissement et le commerce international». Cette première édition est organisée par la Cour International d’Arbitrage et de Médiation dans les différends commerciaux. Pour les organisateurs, cette rencontre se veut capitale, compte tenu de l’importance de l’arbitrage international, à l’heure notamment de la mondialisation économique. Et d’ajouter que c’est dans un contexte pareil que ce congrès cherche à véhiculer la culture du recours à l’arbitrage international, et le renforcement du rôle de l’arbitrage en tant que système à même de trancher dans les litiges commerciaux et d’investissement. Et de loin, on escompte également à travers cette rencontre préparer une nouvelle génération de de magistrats internationaux capables de régler les litiges par le biais de l’arbitrage institutionnel. A Marrakech et dans le cadre de cette première édition, une session de formation est menu. Elle sera assurée et supervisée par une palette de magistrats, bâtonniers et experts en Arbitrage International, autour de cinq thématiques, à savoir : ‘‘Les fondements de l’arbitrage international dans les contrats d’investissement’’, ‘‘L’importance de la formulation dans la contractualisation des actes d’investissement et la rédaction des jugements d’arbitrage international’’, ‘‘ Les cas de l’inspection sur les mesures de l’arbitrage commercial international’’, ‘‘L’importance de l’arbitrage institutionnel dans les différends d’investissement’’, et ‘‘Les lignes rouges de l’arbitrage et des pouvoirs de l’arbitre’’. Ce congrès sera couronné par la signature de conventions de partenariat et la création de l’Union Africaine des Institutions de l’Arbitrage International dont le siège de son secrétariat permanent sera implanté à Rabat. Une première en Afrique dont l’objectif, disent les organisateurs, consiste à unifier les efforts des institutions africaines dans l’amélioration des mécanismes d’arbitrage africain et partant, offrir à l’Afrique l’opportunité de devenir un espace crédible et rassurant dans le règlement des litiges commerciaux aussi bien continentaux qu’internationaux.

H.Z