Société

Couverture médicale pour les retraités marocains des régimes français, espagnol et néerlandais

le 14 novembre 2017


Les retraités marocains des régimes français, espagnol et néerlandais installés au Maroc ont tout à fait droit à la couverture médicale, ont souligné, mardi à Kénitra, des intervenants à une rencontre de sensibilisation sur les conventions internationales en matière de sécurité sociale, conclues par le Maroc avec la France, l’Espagne et les Pays-Bas.

Ces retraités ainsi que leurs familles ont droit aux prestations de soins de santé et à l’hospitalisation dans les hôpitaux publics, dans les polycliniques de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) ou dans des cliniques privées de leur choix, ont indiqué les participants à cette conférence organisée par la direction régionale de la CNSS Kénitra-Khémisset.

Pour bénéficier des prestations médicales, le travailleur, le retraité et leurs ayants droit relevant du régime de sécurité sociale français, espagnol ou néerlandais, résidant définitivement ou temporairement au Maroc doivent remplir des formulaires délivrés par la Caisse de sécurité sociale de leur pays respectif, ont-ils expliqué.

En vertu de la convention maroco-française de sécurité sociale, les travailleurs, les retraités et leurs ayants droit marocains, peuvent bénéficier de soins de santé, des indemnités journalières de maladie, de maternité, d’accident de travail et de maladie professionnelle, des pensions de vieillesse, de retraite, de précarité, d’invalidité et d’allocations familiales et de décès, ont-ils affirmé.

Par ailleurs, les conventions maroco-espagnole et maroco-néerlandaise permettent à la même catégorie d’accéder aux soins de santé, aux indemnités journalières de maladie, de maternité, aux pensions de vieillesse, d’invalidité et aux allocations familiales et de décès, ont-ils fait savoir.

Ces conventions sont basées sur le principe de l’égalité de traitement qui permet aux travailleurs marocains et leurs ayants droit d’être soumis aux mêmes obligations et bénéficient des mêmes avantages que les travailleurs d’autres nationalités incluses dans le champ d’application personnel des conventions internationales de sécurité sociale, et sur le principe de réciprocité qui assure que tout ce qui est applicable pour les travailleurs étrangers l’est également pour les travailleurs marocains occupés dans les pays signataires de ces conventions.

Parmi ces principes figurent aussi le maintien du droit acquis ou en cours d’acquisition qui se traduit par la totalisation des périodes d’assurance et le principe du transfert des droits qui permet en cas de changement de lieu de résidence d’un pays à un autre contractant de transférer les prestations dans le pays de la nouvelle résidence, ont-ils soutenu.

Ils ont, ainsi, relevé que cette rencontre de sensibilisation au profit des retraités et des travailleurs marocains des régimes français, espagnol et néerlandais ainsi que leurs ayants droit installés au Maroc vise à faciliter l’accès aux soins, à simplifier les procédures et à répondre aux défis posés.

La CNSS gère des conventions internationales de sécurité sociale conclues avec les pays d’accueil des ressortissants marocains (France, Belgique, Pays-Bas, Espagne, Allemagne, Portugal, Danemark, Suède, Roumanie, Tunisie, Libye, Canada, Québec, Luxembourg, Algérie et Egypte), ont-ils relevé, ajoutant que le choix de focaliser le débat sur la France, les Pays-Bas et l’Espagne s’explique par le nombre important de travailleurs marocains dans ces pays.

LNT avec Map