M. Lotfi SEKKAT, PDG de CIH Bank

Économie et Finance

CIH Bank : L’effet de la crise camoufle un excellent premier semestre

le 16 septembre 2020


Ce mardi 15 septembre, M. Lotfi SEKKAT, PDG de CIH Bank, a réuni la presse (en distanciel) à l’occasion de la présentation des résultats semestriels du groupe. Le Groupe CIH a ainsi réalisé durant le premier semestre 2020 un PNB cumulé de plus de 1,4 milliard de dirhams (MMDH), en progression de 17,4% par rapport à une année auparavant, suite notamment à l’amélioration de l’activité bancaire, ressort-il des résultats trimestriels de la banque.

La croissance de l’activité commerciale combinée à la poursuite de l’optimisation du coût des ressources induit la progression de la marge nette d’intérêt de 13,8%, explique la Banque, notant que l’activité de marché a aussi contribué à cette évolution avec une croissance de 57,6%.

Le PNB consolidé évolue de 21,4% par rapport au 2ème trimestre 2019 et s’établit à 737,1 millions de dirhams (MDH), au moment où le PNB social au titre du deuxième trimestre 2020 ressort à 554,1 MDH, en progression de 18,2% par rapport à la même période de l’année précédente.

Avec un encours de 48,4 MMDH des dépôts de la clientèle, la collecte nette s’élève à 7,8 MMDH, soit +19,2 % sur une année glissante. Comparé à décembre 2019, cette évolution est de 8,6%. Les dépôts à vue constituent 72% de la collecte réalisée. Les encours crédits consolidés ont atteint 58,0 MMDH, en hausse de 17,2% par rapport à juin 2019 et de 9,2% par rapport à décembre 2019. Poursuivant sa politique de diversification des emplois clientèle, la Banque affiche des crédits hors immobilier à hauteur de 28,7 MMDH, enregistrant une croissance de 29,7% par rapport à juin 2019 et de 15,4% par rapport à décembre 2019. Les crédits hors immobilier représentant ainsi 49% du total des crédits à la clientèle à fin juin 2020. Le total bilan consolidé s’établit à 84,2 MMDH en progression de 12,0% par rapport à décembre 2019. Une rentabilité en progression mais impactée par l’évolution du coût du risque.

Beaux gains de PDM

En social, les crédits clientèle ont progressé de 16,5%, soit plus vite que le secteur (+3,6%). CIH Bank a ainsi gagné 65 points de base en part de marché crédits. La PDM des emplois clientèles s’améliore de 1,43 point de pourcentage depuis décembre 2016, se situant à 5,79% à fin juin dernier. La performance commerciale s’illustre également à travers la stratégie de conquête de clientèle. CIH Bank enregistre 1,29 million de clients actifs à fin juin 2020, contre 465.000 fin décembre 2016. Au premier semestre 2020 seulement, et malgré le contexte, plus de 160.000 nouveaux clients ont rejoint la banque avec le placement de plus de 482.000 produits.

La croissance du PNB consolidé provient de la banque CIH Bank (+144 millions de DH), d’Umnia Bank (+7,2 millions de DH), Sofac (+7 millions de DH) ainsi que de l’activité immobilière (+32 millions de DH). On aura compris que CIH Bank a réalisé d’excellentes performances, qui ont été ternies par la chute de 69,8% du résultat net part du groupe (RNPG) à 45,7 millions de DH, à cause de l’imputation intégrale des 150 millions de DH du don au Fonds Covid-19 et de l’impact du coût du risque. Ce dernier a bondi de 150% pour atteindre 414,66 millions de DH, car la banque a voulu « couvrir certains dossiers de manière prospective», selon Lotfi Sekkat. En pro forma, c’est-à-dire hors don au Fonds Covid-19 et du coût du risque prospectif, le résultat net atteindrait à 251,2 millions de DH, soit 25,4% de plus sur un an. «Pour nous, c’est un très bon premier semestre, dont la moitié a été obérée par la crise», conclut M. Lotfi Sekkat.

Pour les perspectives, le PDG du groupe prévient que « l’année la plus difficile sera sans doute 2021 », car « de nombreuses entreprises sont sous perfusion aujourd’hui », et « l’effet des aides leur permettra soit de lever la tête rapidement, soit elles souffriront beaucoup, auquel cas 2021 sera très difficile ». En ce qui concerne un éventuel retour du risque à des niveaux normaux, M. Sekkat estime que « si on prend toutes les projections, pour les secteurs non vulnérables, ce serait fin 2021/début 2022, et pour les autres 2023/24 ».

Selim Benabdelkhalek


Les dispositions de CIH Bank contre la crise

Afin de garantir à ses clients la continuité des services, CIH Bank explique avoir déployé rapidement son plan de continuité des activités, mettant en œuvre prioritairement les mesures destinées à garantir la sécurité sanitaire des collaborateurs et des clients. La Banque a mobilisé son personnel ainsi que des solutions de digitalisation avancée pour permettre une continuité des services vis-à-vis de tous les autres partenaires. Le groupe s’est également joint à l’élan de solidarité nationale et a participé au soutien de l’économie du pays et ce, à travers plusieurs mesures : contribution au fonds spécial pour la gestion de la pandémie Covid-19 pour un montant de 150 MDH ; report d’échéances de mars à juin 2020 des crédits immobiliers et de consommation pour les clients particuliers impactés par la pandémie, dont 57.000 ont été accordés à titre gracieux conformément aux orientations du comité de veille économique ; financement des entreprises impactées par la pandémie à travers « Damane Oxygène » et « Damane Relance » ; distribution des aides servies par l’Etat en faveur des centaines de milliers des citoyens à travers la mise à disposition de son réseau d’agence et de ses guichets automatiques.