Culture

La Chambre des conseillers approuve la réforme du CCM

le 31 janvier 2019


La commission de l’enseignement et des affaires culturelles et sociales à la Chambre des conseillers a adopté à l’unanimité, mercredi, le projet de loi 70.17 portant réorganisation du Centre cinématographique marocain (CCM) et modifiant la loi 20.99 sur l’organisation de l’industrie cinématographique, destiné à doter le centre d’un cadre juridique avancé et adapté à ses missions stratégiques.

Selon un communiqué du ministère de la Culture et de la communication, le texte vise à favoriser l’émergence d’une véritable industrie cinématographique, à répondre aux attentes de tous les acteurs concernés, à consolider les principes de bonne gouvernance, d’égalité des chances, de pluralisme et d’ouverture sur les cultures, dans la perspective d’accompagner le secteur et d’en faire un levier de développement.

Cette nouvelle structuration vise, également, la mise à niveau du secteur cinématographique, en conférant au centre de nouvelles compétences élargies, particulièrement dans le domaine de la production audiovisuelle et en le dotant des outils de bonne gouvernance et des mécanismes administratifs et financiers lui permettant d’être, en phase avec les évolutions que connait le secteur aux plans national et international.

Le projet de loi comporte une série de nouveautés relatives à la sauvegarde de la mémoire et à la valorisation du patrimoine culturel à travers la collecte, la conservation et la diffusion de l’archive cinématographique. Il prévoit, en outre, la promotion des ressources humaines, via la formation professionnelle dans les métiers du septième art, notamment dans les spécialités à caractère artistique ou technique en lien avec le cinéma et la production audiovisuelle, sans oublier la contribution à l’encadrement des étudiants d’établissements spécialisés en la matière.

La réorganisation du CCM est le fruit de la stratégie du ministère de la Culture, fondée sur une série de concertations avec les acteurs du secteur dans l’objectif de consolider les aspects législatifs et institutionnels. Il s’agit ainsi de préserver les acquis et les réalisations dans ce domaine et de consacrer le rôle du Centre dans l’organisation, le soutien et la rationalisation de la gestion du secteur, mais aussi de renforcer ses compétences pour stimuler les capacités créatives et faire émerger une véritable industrie cinématographique à même d’accompagner le développement technologique accru à l’échelle internationale.

LNT avec MAP