Société

Campagne « OU ANA ?», la voix des enfants en situation de handicap

le 6 avril 2018


Après la question des lacunes de la loi de la kafala et du mariage des mineures, la campagne « Ou ana » du projet « Plateforme CDE », menée par l’Association Amis des Enfants, en partenariat avec Osraty, Fondation Rita Zniber, Dar Al Atfal Al Ouafae, SOS Villages d’Enfants, et cofinancé par l’Union Européenne, se concentre maintenant sur la défense des droits des personnes en situation d’handicap.

Entamée le 19 mars dernier, cette étape de la campagne sera dédiée à la publication des vidéos soumises lors des éditions passées du festival « Handifilm », réalisées par les élèves de différents lycée au Maroc sur la thématique de l’enfance en situation de handicap. D’autres vidéos de sensibilisation, des articles de presse traitant du sujet, ainsi que des visuels informatifs sont prévus, afin de diffuser le plus possible au sein de la société marocaine, des informations relatives à la situation des personnes en situation de handicap (PSH), en particulier des enfants, et les difficultés auxquelles elles font face chaque jour.

En effet, selon l’Enquête nationale sur le Handicap du 2014 menée par le Ministère de la Famille, de la Solidarité, de l’Égalité, et du Développement Social, 1,8% des enfants de moins de 15 ans sont en situation de handicap, et 61% des PSH n’ont pas accès aux soins. Seulement 41% des enfants dans cette situation entre 6 et 17 ans sont scolarisés, et 1 enfant sur 15 est abandonné par ses parents lors qu’ils découvrent sa déficience.

Les acteurs de la société civile œuvrant dans le secteur, plaident à travers leurs activités et la campagne « Ou ana ? » pour que ces chiffre changent.

H.Z

POUR ALLER PLUS LOIN