Économie et Finance

Bourse de Casablanca : Record de l’année pour le Masi

le 15 décembre 2016


La Bourse de Casablanca, qui continue d’enchaîner les plus haut annuels, a débuté ses échanges sur une note positive jeudi, le Masi franchissant à la hausse la barre des 11.000 points, ce qui place sa performance « Year-To-Date » (YTD) au-dessus de +23,4%.

Vers 09h48 GMT, le Masi, indice global composé de toutes les valeurs de type action, gagnait 35,5 points à 11.018,24 points (+0,32%), et le Madex, indice compact composé des valeurs cotées au continu, s’appréciait de 0,34% à 9.031,20 points.

Soutenue par les assureurs ainsi que l’immobilière Addoha, qui s’adjuge la plus forte hausse du Masi avec une ascension de 6,96%, la place casablancaise se dirige à pas sûrs, vers un exercice positif, sur plus d’un plan, avec à l’appui une importante réforme enclenchée, l’arrivée de poids lourds sur la cote et la finalisation d’opérations stratégiques.

Selon les pronostics des analystes de Crédit du Maroc Capital (CDMC), la Bourse de Casablanca devrait s’orienter positivement durant le mois de décembre 2016, tirant profit de l’afflux des habituelles opérations de Window-dressing de fin d’année.

En guise d’explication, les analystes financiers mettent également en avant aussi l’amélioration de la liquidité du marché financier susceptible d’inciter les investisseurs à s’orienter davantage vers le marché Actions, notamment avec la stabilité des taux obligataires.

Outre la bonne tenue du secteur des assurances, tiré vers le haut par Atlanta (+4,21%) et Wafa (+1,56%), le mouvement haussier de la cote émane des performances affichées par les valeurs Managem (+1,11%), Cosumar (+0,99%), Total Maroc (+0,85%) et Itissalat Al Maghrib (+0,22%).

Confortées par les valeurs bancaires, les principales Bourses européennes évoluaient jeudi en hausse dans les premiers échanges, au lendemain des signaux lancés par la Réserve fédérale pointant vers une accélération du rythme des resserrements monétaires aux Etats-Unis.

A Paris, l’indice CAC 40 prend 0,5% (24,72 points) à 4.793,96 points vers 08h30 GMT malgré un plongeon pour EDF, qui chute de plus de 11% après avoir dit s’attendre à une nouvelle dégradation de son excédent brut d’exploitation en 2017, pour la deuxième année consécutive.

A Francfort, le Dax prend 0,49% et à Londres, le FTSE est stable. L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,5% et le FTSEurofirst 300, comme le Stoxx 600 0,3%.

Londres, sans grand changement, fait exception à la règle, pénalisée par les valeurs minières en raison de la vigueur du dollar.

La Réserve fédérale américaine a relevé mercredi son principal taux directeur d’un quart de point, comme prévu, et dit prévoir désormais trois nouvelles hausses de taux en 2017, contre seulement deux en septembre.

La banque centrale américaine paraît ainsi s’adapter aux promesses de baisse des impôts, de hausse des dépenses et de dérégulation formulées par le futur président américain, Donald Trump, qui ont fait monter les marchés actions depuis son élection, le 8 novembre.

La perspective de nouvelles hausses de taux profite au secteur bancaire, qui prend 1,7%, plus forte hausse sectorielle en Europe.

Les signaux lancés par la Fed ont entraîné mercredi une baisse de Wall Street (-0,6% pour le Dow Jones) et du prix des emprunts du Trésor à échéance courte.

LNT avec Map