Économie et Finance

BMCE Bank Of Africa, BEI et AFD partenaires du développement durable

le 16 novembre 2016


A Marrakech, en marge de la COP22, la Banque Européenne d’Investissement (BEI) a signé une ligne de crédit d’un montant de 150 millions d’EUR avec BMCE Bank Of Africa. L’objectif étant de renforcer le soutien aux petites et moyennes entreprises (PME) pour le financement de projets dans les secteurs de l’industrie et des services.

« C’est un financement important pour l’économie marocaine a souligné Marion Hoenicke, chef de Division à la BEI pour les opérations de prêts aux PME dans les pays voisins, lors de la cérémonie de signature. Les entreprises sont un vecteur de croissance et d’emploi, c’est pourquoi il est de notre responsabilité de créer des conditions optimales de financement et d’accès au crédit. En agissant ainsi avec BMCE Bank, nous contribuons au dynamisme et à la compétitivité de l’économie marocaine. »

« Pleinement investie dans le financement et l’accompagnement des PMEs Marocaines, la Banque est fière de collaborer avec un partenaire aussi prestigieux que la Banque Européenne d’Investissement à travers la mise en place de cette ligne de financement. Dans une conjoncture marquée par un besoin imminent de respect de notre environnement, ce partenariat marque une nouvelle fois le rôle fondamental de BMCE Bank of Africa dans la réalisation d’une économie durable et responsable » a souligné M. Brahim Benjelloun, Administrateur Directeur Général Exécutif du groupe présidé par M. Othman Benjelloun.

Cette nouvelle ligne de crédit octroyée à des conditions très favorables grâce à la notation triple A de la BEI permettra à BMCE Bank de renforcer sa capacité d’intervention en faveur des entreprises, facilitant ainsi l’accès de ces dernières à un financement attractif et adapté à leurs besoins, notamment via des maturités plus longues de prêt. Une attention particulière sera portée aux activités d’importation et d’exportation des entreprises soutenues.

Ce financement de la BEI est conforme aux priorités de l’Union européenne et du Maroc en faveur du développement d’une économie de marché propice aux investissements et aux échanges commerciaux à l’échelle tant nationale qu’internationale.

En tant qu’un des principaux bailleurs de fond du Maroc, la BEI a consacré près de 7 milliards d’euros d’investissements à l’appui de projets dans les secteurs clefs de l’économie marocaine tels que l’énergie, les transports, l’eau et l’assainissement, l’éducation, la santé, le logement social, l’industrie, les PME ou encore l’innovation.

Par la même occasion, BMCE Bank of Africa, l’AFD et la BEI ont procédé à la signature d’un protocole d’entente entre des acteurs majeurs du financement de la lutte contre le changement climatique, à même de permettre d’attirer des investissements privés pour l’adaptation au changement climatique au Maroc.

Dans cette perspective et afin d’accompagner la stratégie du Maroc en matière d’adaptation au changement climatique, l’AFD et la BEI étudient la mise en place d’une ligne de crédit en faveur de BMCE Bank qui rétrocédera les fonds aux industriels et aux opérateurs d’eau potable et assainissement pour financer des projets de protection de la ressource en eau et d’adaptation au changement climatique : dépollution hydrique, réutilisation des eaux usées traitées, réduction des fuites, etc. BMCE Bank a également l’intention de mieux sensibiliser ses clients aux technologies contribuant à la protection de la ressource en eau.

Pour rappel, l’AFD et la BEI sont déjà partenaires de BMCE Bank of Africa au travers de l’expérience réussie du programme « Morseff » (Morocco Sustainable Energy Financing Facility) destiné à encourager les investissements dans l’énergie durable par l’intermédiaire d’institutions financières.

Pour M. Mickael Koehler, Directeur Général pour le Voisinage (NEAR) à la Commission européenne, ce nouvel appui de la BEI et de l’AFD pour le secteur privé, vient compléter les soutiens de l’UE qui a apporté plus de 227 millions d’euros depuis ces 15 dernières années au Maroc pour réformer le secteur de l’eau et améliorer et la politique d’assainissement « pour le bien de la population marocaine et de notre planète en général ».

Pour rappel, la BEI est l’un des premiers financiers du secteur avec à ce jour plus de 1300 projets d’eau d’assainissement dans le monde, représentant plus 60 milliards d’euros de financement.

‘‘Assurer la sécurité hydrique des pays dans le contexte des changements climatiques est l’une de nos priorités’’; explique Marion Hoenicke, chef de Division à la BEI pour les opérations de prêts aux PME dans les pays voisins, notant qu’à travers ‘‘ nos projets, nous aidons les pays, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’UE, à adapter leur gestion de l’eau pour tenir compte des changements climatiques’’.

H.Zaatit