Économie et Finance

BAM anticipe une amélioration du crédit bancaire au secteur non financier d’ici 2021

le 19 décembre 2019


Le crédit bancaire au secteur non financier devrait connaître une amélioration graduelle avec une croissance avoisinant 4% en 2019, puis 4,7% en 2020 et 5% en 2021, estime Bank Al-Maghrib (BAM).

Dans ces conditions, la progression de l’agrégat M3 devrait se situer à 4,5% en 2019, à 4,4% en 2020 puis à 4,7% en 2021, relève la Banque dans son rapport trimestriel sur la politique monétaire.

Pour sa part, le taux de change effectif réel (TCER) terminerait l’année 2019 en appréciation, « l’écart d’inflation en faveur du Maroc ne devant que partiellement contrebalancer le renforcement attendu du dirham face notamment à l’euro et au yuan chinois », montre le rapport, rendu public à l’issue de la dernière réunion trimestrielle de l’année du Conseil de la Banque centrale.

Cette appréciation, poursuit la même source, devrait s’atténuer en 2020, résultat de la modération de l’appréciation du dirham face à l’euro, avant de s’inverser légèrement en 2021. Suite notamment à la décision d’abaisser le taux de la réserve monétaire de 4% à 2%, le déficit de liquidité devrait s’atténuer de 69 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2018 à 64,9 MMDH à fin 2019, estime la Banque.

Tenant compte également des évolutions prévues des réserves internationales nettes et de la monnaie fiduciaire, ce déficit devrait s’accentuer à 82 MMDH et à 96,8 MMDH au terme de 2020 et de 2021 respectivement.

LNT avec Map