Société

Bakkoury se félicite du mémorandum d’entente signé avec l’ONUDI

le 6 novembre 2019


Le mémorandum d’entente signé, mardi à Abou Dhabi, entre l’Agence marocaine pour l’énergie durable (Masen) et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), constitue un nouveau jalon dans les démarches entreprises par le Maroc pour le succès de la coopération Sud-Sud- au niveau africain, a assuré le PDG de Masen, Mustapha Bakkoury.

Ce mémorandum d’entente se veut également l’incarnation de la vision de développement au profit de l’Afrique et des pays qui entretiennent des relations distinguées avec le Royaume sur les plans économique et social, a-t-il déclaré à la MAP.

Cet accord est de nature à élargir les perspectives de partenariat aux niveaux national et continental, d’autant plus qu’il permettra à plusieurs pays africains de bénéficier de projets conjoints avec l’ONUDI, afin de permettre le transfert des expertises et appuyer certains pays dans l’élaboration de leurs propres stratégies, ainsi que de favoriser les innovations pour le développement de nouveaux projets relatifs à l’énergie solaire ou éolienne, a-t-il expliqué.

Il a, dans ce contexte, souligné que ce mémorandum d’entente est de nature à consolider la coopération avec l’ONUDI, qui a débuté à l’occasion de la COP22, dans le cadre des objectifs de l’organisation et conformément à la stratégie marocaine de développement des énergies renouvelables, notant qu’un premier projet de stockage de l’énergie solaire a été mis en oeuvre grâce à ce partenariat.

Selon lui, ce projet a permis à l’ONUDI d’accompagner, de près, la stratégie marocaine en matière d’énergie solaire et l’ambition royale de faire de ce secteur un levier du développement économique et social intégré du Royaume.

De son côté, le directeur général de l’ONUDI, Li Yong, s’est réjoui, dans une allocution de circonstance, de la signature de ce mémorandum d’entente qui élargira les perspectives de coopération et d’action conjointe entre l’ONUDI et le Maroc.

Il s’est également félicité de la vision stratégique que le Maroc a fait sienne en matière de développement industriel, d’énergie renouvelable et de grands investissements dans le secteur industriel, ce qui fait du Maroc, a-t-il noté, un modèle à suivre au niveau africain.

En octobre 2017, l’ONUDI, le ministère de l’Énergie, des mines et du développement durable et Masen avaient lancé un projet de batterie vanadium adossé à la centrale solaire CPV de 1 MW installée sur la plateforme Masen R&D, à Ouarzazate.

LNT avec MAP