Culture

Badia Hadj Nasser présente ses oeuvres à Paris

le 10 octobre 2013


L’écrivain Badia Hadj Nasser a présenté, mercredi soir à Paris, son roman « Le cap des trois fourches » et son recueil de nouvelles « les Hédonistes ».

Dans ses deux livres, présentés dans le cadre « des mercredis de l’ambassade du Maroc en France », Badia Hadj Nasser raconte la société marocaine au féminin, en mettant l’accent sur l’évolution de la femme marocaine.

Selon la romancière et nouvelliste marocaine, qui s’est imprégnée dans ses récits de son amour du Maroc et de Tanger en particulier, et de son expérience à Paris, la femme marocaine a maintenu les valeurs ancestrales tout en s’ouvrant sur la modernité.

Paru en 2009 aux éditions de La Guette, « les Hédonistes » est un recueil de 12 nouvelles qui abordent la condition féminine au Maroc en tentant de concilier les valeurs ancestrales du Maroc avec celles apportées par la modernité et les échanges internationaux.

Le roman « Le cap des trois fourches », paru en 2012 chez les mêmes éditions, traite de l’amitié, de l’amour et de l’intimité.

Psychanalyste et écrivain, Badia Hadj Nasser, qui a partagé sa vie entre Tanger et Paris, est l’auteur de plusieurs romans dont « Lettres à lui » (1980), « Les plages ignorées » (1982) et « Le voile mis à nu » (1985).

Elle est également l’auteur de plusieurs essais et a publié des travaux sur la clinique en psychanalyse.

LNT
Crédits MAP

POUR ALLER PLUS LOIN