Économie et Finance

AWB mobilise 200 MDH pour financer l’efficacité énergétique en Afrique

le 15 novembre 2016


Activités intenses d’Attijariwafa bank à Marrakech dans la cadre de la COP 22. En effet, le Groupe Attijariwafa bank vient de lancer un fonds africain d’efficacité énergétique avec un capital de 20 millions d’euros. Une initiative qui confirme une fois de plus que la COP22 est bel et bien la COP de l’action.

Lancé en partenariat avec Suma Capital et avec le soutien d’institutionnels marocains de premier plan, à l’image de la Société d’Investissements Energétiques (SIE), la CIMR, Wafa Assurance, AXA Assurance Maroc et Attijari Capital Développement, le FAEE sera doté d’une enveloppe de 200 MDH qui sera portée, à terme, à 500 MDH.

Ces capitaux ont vocation à être injectés dans des projets industriels ou de services, destinés à réduire la consommation énergétique des sociétés cibles.

Concrètement, le FAEE sera géré par une société de gestion conjointement détenue par Attijari Invest S.A (filiale à 100% d’Attijariwafa bank) et Suma Capital SGEIC S.A, une société de gestion basée en Espagne.

Par la même occasion, Attijariwafa bank et l’Agence marocaine de l’Energie solaire (MASEN) ont signé un accord visant à mettre à profit leurs expertises respectives en faveur du rayonnement économique régional et international du Maroc.

Le Mémorandum institue un cadre de coopération entre ces deux partenaires dans la promotion, le développement et l’essor du secteur des énergies renouvelables, en se soutenant mutuellement par des actions concrètes et conjointes et des projets à responsabilité environnementale et sociale.

Cet accord vise également le développement de la finance climatique à travers, à la fois, l’animation, la promotion et l’alimentation du marché des Green Bonds au Maroc et en Afrique.

Par ailleurs, Attijariwafa bank et Nareva ont signé un mémorandum d’entente visant à mettre en commun leurs compétences et à accélérer leur développement au Maroc et en Afrique subsaharienne.

Cette grande annonce a été précédée la veille par un side-event organisé au siège de la direction régionale d’Attijariwafa bank à Marrakech sur l’expérience marocaine en matière d’énergies renouvelables et qui fut animé par les acteurs et experts de la transition énergétique du Royaume tels que Mustapha Bakkoury, président du directoire de Masen et Said Mouline, DG de l’Agence Marocaine de l’Efficacité Energétique et Amina Benkhadra, DG de l’ONHYM.

Pour Youssef Rouissi, DGA d’Attijariwafa bank, la banque a financé durant les cinq dernières années des projets verts à hauteur de 13 milliards de Dhs. Une dynamique qui continue avec l’émergence du PPP…

Hassan Zaatit

 

Communiqué AWB-MASEN

Attijariwafa Bank et Masen ont annoncé à Marrakech, en marge de la COP22,  la signature d’un Mémorandum instituant les fondations d’une coopération pour la promotion de la finance climatique pour le développement et l’essor du secteur des énergies renouvelables.

Conformément aux objectifs du Royaume en matière d’énergies renouvelables et de création d’un Hub financier régional, Attijariwafa Bank, en tant que première banque du Maroc, s’engage en matière de développement de la finance climatique. Parallèlement, Masen est le principal acteur du secteur des énergies renouvelables au Maroc et agit de ce fait en tant que locomotive industrielle dans l’émergence d’un secteur novateur et à forte valeur ajoutée pour l’économie marocaine.

De ce fait, un partenariat est établi entre ces deux institutions dans le but d’asseoir l’essor de notre pays via notamment le développement de la finance verte au Maroc et en Afrique, en s’appuyant notamment sur l’expérience réussie de l’émission du 1er Green Bond par Masen, accompagné par Attijariwafa Bank.

LNT avec Cdp