Économie et Finance

Atlanta Assurance préserve sa rentabilité et surperforme encore le marché

le 18 mars 2019


Atlanta Assurance a réuni la presse lundi 18 mars, pour la traditionnelle présentation des résultats annuels de la compagnie. Comme pour l’ensemble des sociétés d’assurance au Maroc, les observateurs attendaient surtout de constater comment la société a fait face à la hausse générale de la sinistralité automobile, et ses impacts sur les résultats.

Et au vu des chiffres présentés, Atlanta a réussi à bien maîtriser cette hausse, avec un résultat net en progression de 14,5% à 221 millions de dirhams (MDH). Le chiffre d’affaires consolidé de la Compagnie s’est établi à 4,47 milliards de dirhams (MMDH), en hausse de 6,7% par rapport à 2017. Selon Jalal Benchekroun, Directeur Général, ces améliorations sont le fruit d’une sinistralité maîtrisée, à travers « l’assainissement du portefeuille » et la sélection des clients, auxquels s’ajoute l’évolution du rendement des placements financiers de la compagnie.

Confirmant la dynamique soutenue des exercices précédents, le chiffre d’affaires marché d’Atlanta est ressorti en bonification de 6,5% passant de 38,92 MMDH en 2017 à 41,46 MMDH en 2018, a-t-il ajouté, notant que la compagnie a superformé la croissance du marché avec une évolution du chiffre d’affaires de 7,1%, contre 6,5% pour le secteur.  Pour sa part, le résultat financier a progressé de 8,6% à fin 2018 à 280,6 MDH, alors que les fonds propres ont connu une augmentation de 4,1% pour atteindre 1,34 MMDH.

« L’activité non vie » a affiché un chiffre d’affaires de plus de 1,95 MMDH en augmentation de 5,8%, tirée par le décès, au moment où « l’activité vie » a progressé de 12,9% à 481 MDH en raison de la hausse des revenus de placements à travers le « bon déroulement » du portefeuille actions de la compagnie, a souligné M. Benchekroun.

Une direction « très vigilante »

L’évolution du CA auto sans sacrifier la rentabilité a été réalisée grâce à l’augmentation du nombre de points de vente (+60) en priorité dans des zones rentables. Ainsi, le CA auto a progressé de plus de 10%, alors que le ratio combiné de la branche s’est établi à 95% (la non-vie affiche un ratio combiné de 99%). La direction admet toutefois une inquiétude vis-à-vis de cette branche, et déclare « continuer à être vigilants dans notre stratégie de développement sur ce segment ». Outre le choix des dossiers et les mesures anti-fraude prises par le régulateur, Atlanta a procédé à une forte segmentation des garanties annexes, avec une nette différenciation tarifaire.

De son côté, l’administrateur directrice générale d’Atlanta Assurances, Fatima Zahra Bensalah, a indiqué que cette performance « satisfaisante » résulte d’une stratégie commerciale réussie déployée dans le cadre du plan de développement « Massar Attafaouk » et grâce à l’implication et à l’engagement des différents collaborateurs et partenaires d’Atlanta.

Selim Benabdelkhalek