Appel au boycott des produits laitiers, la FIMALAIT contre-attaque

Au menu : une campagne nationale bien ficelée, avec comme principal objectif la sensibilisation sur les bienfaits nutritionnistes du lait d’une part, et le rôle socio-économique de la filière dans son ensemble, d’autre part. Cette nouvelle campagne nationale de sensibilisation lancée en marge du SIAM 2018 s’articule autour de la thématique suivante : ‘‘D’amont en aval, une chaîne de valeurs au bénéfice des familles marocaines’’.

En fait, il s’agit, entre autres, d’une réponse à une campagne digitale appelant à boycotter les produits laitiers. Didier Lamblin, président de la FIMALAIT, explique que « Cette campagne de sensibilisation met en avant tous les bienfaits de la consommation des produits laitiers ainsi que les efforts déployés par la profession, industriels et producteurs, en faveur de la sécurité alimentaire ».

Le défi est désormais lancé. La FIMALAIT compte sur le soutien des ministères de l’Agriculture et de la Santé, ainsi que la mobilisation de l’ONSSA. Ladite campagne, qui ciblera également les internautes à travers la création de plateformes digitales dédiées, verra l’organisation de conférences et de séminaires. De plus, dans le cadre de cette campagne, une caravane nationale de sensibilisation à la consommation de produits laitiers sillonnera les différentes régions du Maroc du 24 avril au 19 juillet prochain. Cette caravane, qui est une exposition itinérante qui se veut ludique et pédagogique, prendra ses quartiers dans 23 villes à travers le Royaume.

Dans le même sens, il a été procédé en cette matinée du jeudi 26 avril à la signature d’une convention de partenariat entre la Fimalait, Saham Group et Attijariwafa bank. Objectif : créer les conditions nécessaires à même de faire bénéficier 50 000 producteurs de lait d’une couverture médicale. L’objectif à long terme consiste à atteindre le nombre de 450 000 producteurs.

Du côté du ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, il est important de souligner l’importance de la filière laitière pour l’économie marocaine, qui contribue à la création de 7 MMDH de richesse au Maroc, soit plus de 6% du PIB agricole. L’ensemble du chiffre d’affaires de cette activité avoisine les 10 MMDH, a-t-il fait observer, relevant qu’au niveau social, cette activité emploie plus de 470.000 personnes dans plus 400.000 exploitations.

Des chiffres qui démontrent l’enjeu de la filière laitière pour les agriculteurs-éleveurs. Ceci est un fait. Mais il est quand même important de souligner en ces moments de tension et d’appel au boycott des produits laitiers, que le discours de la sagesse et le dialogue devraient certainement prévaloir sur tout ce qui est en mesure d’alimenter davantage la haine et le sentiment de mépris…

Hassan Zaatit