Société

AMIAG organise la 5e Journée Nationale de la Maladie Coeliaque

le 18 avril 2018


L’association Marocaine des Intolérants et Allergiques aux Gluten « AMIAG » organisera, samedi 21 Avril, à l’Université Mohamed VI des Sciences de la Santé de Casablanca, la 5ème Journée Nationale de la Maladie Cœliaque sous le thème « La Maladie Cœliaque et ses complications» . Cette manifestation commémore par la même occasion la journée mondiale de la Maladie Cœliaque célébrée le 18 mai de chaque année.

La dite maladie se caractérise par une intolérance au  gluten, une protéine contenue dans de nombreuses céréales (blé, seigle, orge, épeautre). Cette intolérance provoque une destruction des villosités de l’intestin grêle. Dans sa forme typique, la maladie se déclare chez le nourrisson après l’introduction du gluten et provoque une diarrhée, un ballonnement abdominal ainsi qu’une cassure de la courbe du poids et de la taille.

Cependant, la majorité des cas sont actuellement diagnostiqués à la faveur de formes  atypiques, s’accompagnant de façon paradoxale d’une constipation ou d’une  obésité,  ou encore  de manifestations extra-digestives : aphtes buccaux,  dépression ou  troubles de la concentration et de la mémoire.

Le diagnostic peut s’effectuer également à la faveur  des nombreuses et diverses complications de la maladie : nutritionnelles (retard de croissance chez l’enfant, dénutrition, carences vitaminiques), sanguines (anémie), osseuses (déminéralisation osseuse et fractures), gynécologiques (stérilité chez l’homme et la femme, fausses couches à répétition), complications au niveau du cœur et des vaisseaux par la formation des caillots de sang, neurologiques (épilepsie, troubles de l’équilibre, atteinte des nerfs périphériques), et hépatiques (élévation des enzymes hépatiques, cirrhose).

La maladie cœliaque est associée à un sur-risque d’autres maladies auto-immunes (diabète type I, inflammation de la thyroïde) et surtout de cancer (cancer des voies digestives supérieures, cancer du foie).

Le régime sans gluten à vie est le seul remède de la maladie, Il protège en grande partie de la survenue de la plupart de ces complications.

Il va sans dire que l’AMIAG se penchera, au programme de cette manifestation, sur les complications de la maladie et en particulier la sprue réfractaire, une forme de la maladie qui résiste au régime sans gluten et qui peut évoluer vers un cancer digestif. Elle connaitra la participation d’intervenants de différentes disciplines, à savoir Dr Khadija Moussayer (Interniste), Dr Khadija Zirari (gastro-entérologue), Mme Sofia El Meknassi (diététicienne-micronutritionniste) et Dr Maria Chentouf (pharmacienne et présidente de l’AMIAG).

A la clôture de l’événement, et grâce en grande partie au sponsoring du Rotary Club Casa Hermitage, près d’une dizaine de machines à moudre les graines naturellement sans gluten (maïs, riz, millet et Quinoa) vont être distribuées aux familles nécessiteuses adhérentes à l’association.

LNT avec Cp