Des Parisiens se rafraîchissent dans les fontaines du Trocadéro, près de la Tour Eiffel, le 23 juillet 2019 à Paris. © AFP BERTRAND GUAY

International

Alerte canicule en Europe occidentale où le mercure continue de grimper

le 24 juillet 2019


Les températures, déjà élevées, continuent à grimper mercredi en Europe occidentale où ce nouvel épisode caniculaire a poussé certains gouvernements à déclencher des alertes, le pire étant attendu jeudi dans plusieurs pays.

En France, la quasi-totalité des régions sont sous alerte canicule. Le mercure va flirter avec les 40°C sur une grande partie du territoire avant de grimper encore un peu plus jeudi.

Si depuis la canicule historique de 2003 qui avait fait quelque 15.000 morts, les autorités françaises insistaient surtout sur les risques pour les personnes vulnérables, les mises en garde visent désormais toute la population.

Plusieurs villes françaises ont battu leur record absolu de température mardi, notamment dans le sud-ouest. Mais le pire est pour jeudi: Météo-France prévoit des températures de 37 à 42°C sur une grande partie du pays, avec des pointes à 43°C localement.

Paris devrait battre ce jour-là son record de 1947 (40,4°C).

Sur le Tour de France cycliste qui se déroule actuellement, la chaleur reste « un facteur perturbant pour la performance », souligne Jacky Maillot, le médecin de l’équipe Groupama-FDJ.

« Quand on transpire en course, on peut perdre environ un litre de sueur par heure (…) et quand on perd un litre, on ne peut se réhydrater que d’un demi-litre, on ne compense que la moitié de nos pertes », explique le spécialiste. « Il faut en tenir compte ».

La Grande-Bretagne pourrait aussi connaître le jour le plus chaud de son histoire jeudi. « Nous allons probablement battre le record de chaleur de juillet, qui est de 36,7°C, et il existe même une possibilité de battre le record absolu de 38,5°C », indique ainsi la météo britannique (Met Office).

A Londres, la police a annoncé être à la recherche mercredi de trois personnes portées disparues après s’être baignées dans la Tamise.

La compagnie ferroviaire nationale Network Rail a prévenu que des limitations de vitesse étaient mises en place afin de garantir la sécurité des passagers.

– Alerte rouge en Belgique –

En Belgique, le « code rouge » canicule a été déclenché pour la toute première fois et ce jusqu’à vendredi soir.

Mercredi, « les températures grignoteront quelques degrés supplémentaires pour approcher les records absolus », note en effet Météo Belgique, qui attend par exemple 38°C à Serein, dans le nord-est du pays.

Plusieurs services de la Ville de Bruxelles, ceux dont les travailleurs sont actifs en extérieur (voiries, propreté, horodateurs), fermeront à 11H00 GMT mercredi, jeudi et vendredi.

Le Luxembourg, qui s’attend à des températures « qui dépasseront encore les 35 degrés », a annoncé mercredi qu’il déclenchait lui aussi l’alerte rouge.

L’Italie est également touchée et les autorités ont élevé l’alerte au niveau 3 (« bulletin rouge ») dans cinq villes pour mercredi, Bolzano, Brescia, Florence, Pérouse et Turin.

Et une douzaine de villes, dont Rome, seront concernées par le bulletin rouge jeudi, journée du pic de la canicule.

Les Pays-Bas sont également en alerte « orange », mis à part les îles les plus septentrionales, et en Allemagne, le mercure atteindra dans les prochains jours les 41°C dans la région de Cologne. La Sarre devrait battre quant à elle le record absolu de 40,3°C, datant de 2015, a précisé l’agence météo allemande DWD.

Etabli à 38,6°C en 1944, le record absolu de chaleur jamais enregistré aux Pays-Bas pourrait être battu mercredi, a prévenu l’Institut météorologique néerlandais KNMI. A 07H40 GMT, il faisait déjà 30° à Maastricht (sud).

Sur Marktplaats, site néerlandais de petites annonces, les internautes s’arrachent parasols, ventilateurs, climatiseurs et piscines. Le mot « climatiseur » a été inscrit plus de 100.000 fois ces derniers jours dans le moteur de recherche du site.

Dans la province de la Gueldre (centre-est), plusieurs garderies ont fermé leurs portes jusqu’à vendredi inclus pour les enfants de moins de 2 ans.

Enfin, la moitié de la Suisse est en alerte orange canicule et le service météo national prévoit « un dégel important en haute montagne » où l’isotherme 0°C sera mercredi à une altitude inhabituellement élevée de 4.800 mètres, soit plus haut que le point culminant du pays.

LNT avec Afp