Société

Alerte au COVID-19 en provenance d’Italie !

par Fahd YATA | le 24 février 2020


Des informations alarmantes nous parviennent d’Italie où le COVID-19 est à l’œuvre dans une dizaine de localités du Nord, Lombardie et Vénétie essentiellement.

Le coronavirus y a déjà causé le décès de trois personnes et des mesures de confinement sont prises pour tenter d’enrayer sa prolifération, sachant qu’avant ces mesures, la liberté de mouvement étant la règle, personne ne peut à la date d’aujourd’hui prédire si elles seront suffisantes et efficaces !

L’affaire est donc très sérieuse et interpelle évidemment nos autorités sanitaires et les compagnies aériennes, (RAM et low cost) qui desservent l’Italie à partir de plusieurs aéroports nationaux.

En effet, comme chacun sait, plusieurs dizaines de milliers de citoyens marocains résident et travaillent en Italie et notamment dans le Nord du pays.

Sachant que nos compatriotes émigrés effectuent fréquemment des séjours dans leur pays d’origine, la question est de savoir si les autorités sanitaires, voire le gouvernement lui-même, sont conscients des risques de contamination par des résidents marocains en Italie qui ignoreraient leur état infectieux.

En effet, lorsqu’on remarque la nature des moyens mis en œuvre dans les aéroports nationaux, on ne peut que s’inquiéter des éventuels risques d’importation du COVID-19 dans notre pays.

Car jusqu’à aujourd’hui, la seule mesure effective prise par les autorités sanitaires est la distribution à bord des avions d’un simple formulaire destiné à informer sur la provenance du passager, son adresse au Maroc, sa place dans l’aéronef et un éventuel séjour en Chine.

Plusieurs vols en provenance d’Italie sont programmés chaque jour et il serait indispensable qu’à l’accueil des passagers, des mesures préventives soient prises par les autorités sanitaires et notamment le port du masque pour les personnels des aéroports et la prise systématique de température corporelle pour les arrivants.

Car si la Chine est lointaine, l’Italie est proche…

Fahd YATA