Al Hoceima: Le Mercure Quemado Resort, un joyau pieds dans la Méditerranée

M. Mohamed Alaoui Abdellaoui, directeur du Mercure Quemado Resort Al Hoceima, un établissement hôtelier dans le giron du groupe Accor depuis 2014, est catégorique. Pour ce qui est de la destination touristique du Rif, Al Hoceima en particulier, il ne cesse de préciser à qui veut bien l’entendre que la région détient des potentialités de taille, à même de créer de la valeur ajoutée et de l’emploi. Et de poursuivre dans le même sens que l’implication du privé s’avère de plus en plus nécessaire pour créer un véritable écosystème touristique attractif aussi bien pour les touristes nationaux qu’internationaux.
Pour ce professionnel au cursus bien fourni, la beauté naturelle de la région, ses sublimes plages et son paysage serein, sont autant de potentialités qui font de cette belle ville «une destination d’avenir à condition de confectionner de nouveaux produits touristiques, tournés vers la nature, la gastronomie, le divertissement, l’animation», souligne-t-il, appelant par la même occasion à multiplier les efforts en vue de regagner la confiance des opérateurs.

Sur un autre registre, M. Alaoui tient également à rappeler que la promotion d’Al Hoceima en tant que destination touristique de choix passe notamment par la promotion du tourisme interne, à travers des offres adaptées aux besoins et au pouvoir d’achat des Marocains : «Dans ce cadre, notre complexe comprend une offre de 48 Appart-Hôtels comportant 2 ou 3 chambres, un salon et une cuisine, destinés aux familles désirant vivre une expérience combinant l’intimité d’un appartement et les services exclusifs de l’hôtel situé idéalement sur la baie d’Al Hoceima».

De style contemporain, le Mercure Quemado Al Hoceima Resort offre 121 chambres équipées aux meilleurs standards avec une vue imprenable sur la baie du Quemado, dont 10 Suites Junior et 10 Chambres Privilèges. Le Resort comprend également un restaurant offrant une variété de plats méditerranéens et internationaux, une piscine, une salle de congrès pouvant accueillir entre 50 et 200 personnes et met à disposition de ses clients un spa haut de gamme avec vue sur mer. Le Mercure Quemado propose aussi à ses visiteurs des activités nautiques et des excursions pour profiter pleinement des atouts touristiques de la région.

 

La direction du Mercure Quemado Al Hoceima

 

Al Hoceima, une destination d’avenir

Avec cette dynamique créée autour du Programme Manarat Al Moutawassit, M.Alaoui se veut optimiste : «Certes, on n’a pas encore atteint la vitesse de croisière, mais tous les indicateurs démontrent aujourd’hui qu’on peut aller de l’avant». Le directeur du Mercure Quemado Resort ne cache pas d’ailleurs ses ambitions pour cet établissement hôtelier : « Nous avons mis en place un plan de cinq ans pour porter l’occupation de nos chambres à plus de 50% annuellement». Ce plan se veut offensif, défensif et audacieux, explique M.Alaoui, qui affirme que les premiers résultats sont probants et encourageants : «L’année 2018 se porte bien au niveau de notre établissement».

Pour ce qui est d’Al Hoceima, il est quand même important de rappeler que la région s’apprête à changer de visage en 2019 et se hisser au niveau des grandes métropoles. Le programme de développement «Al-Hoceima, Manarat Al Moutawassit», soit un investissement initial de plus de 6,515 MMDH, accompagnera le développement urbain et démographique de la province, tout en consolidant son positionnement économique et en améliorant le cadre de vie de ses habitants dans le respect de l’environnement. A noter aussi que ce plan de développement s’articule autour de cinq axes, à savoir la mise à niveau territoriale, la promotion de l’environnement social, la protection de l’environnement et la gestion des risques, le renforcement des infrastructures et le développement de l’espace cultuel.

Au menu également, la mise en place d’autres projets visant la préservation et la valorisation du patrimoine historique dans la province d’Al Hoceima. Il y a lieu de citer le parc national d’Al Hoceima, ce site historique bénéficiera d’un important projet de mise en valeur pour un budget global de 10 MDH. Il s’agit aussi de la restauration et de la valorisation de la cité médiévale d’Al Mazamma, le site historique et naturel Baddis et la forteresse Senhaja.

De quoi certainement revaloriser cette “Perle de la Méditerranée” surnommée ainsi sûrement pour ses baies plus belles les unes que les autres, baignées dans des eaux turquoise, ou encore ses falaises qui surplombent la mer.

Autrement dit, le développement escompté de la ville a trop tardé, car Al Hoceima mérite mieux. Mais il n’est jamais trop tard pour bien faire ! Avec tout ce qui est prévu pour la région dans le cadre du Programme de Développement Manarat Al Moutawassit, on peut dire sans risque de se tromper que l’avenir s’annonce prometteur…

Hassan Zaatit