Économie et Finance

Afreximbank encourage le commerce intra-africain

le 7 novembre 2018


La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) organise, en collaboration avec le Ministère des Finances, pour la première fois au Maroc, son séminaire annuel sur les financements du commerce structurés.

Tenu à Casablanca du 7 au 9 novembre, cet événement vise à développer le commerce intra-africain et à « donner aux institutions financières, aux banquiers et aux professionnels des organismes de réglementation, de grandes entreprises et de cabinets juridiques en Afrique les compétences nécessaires pour faire face aux complexités des transactions financières dans un contexte économique mondial incertain », expliquent les organisateurs.

Ce séminaire aborde la question du financement du commerce sur toutes les angles : l’environnement réglementaire macro-économique et ses implications pour le commerce en Afrique, le rôle des banques locales pour le financement alternatif, les techniques de bases de la structuration des transactions commerciales, etc.

Selon le rapport sur le commerce africain, élaboré en 2017 par Afreximbank, le volume du commerce intra africain s’est établi à environ 150 milliards de dollars, soit 15% seulement du total des échanges commerciaux du continent.

 « Le chemin à faire dans ce sens reste encore très important… Aujourd’hui, le développement de notre continent passe par le développement du commerce intra-africain et l’accès à un financement compétitif du commerce constitue l’un des facteurs clés du développement des échanges commerciaux entre les économies du continent », a déclaré Faouzia Zaâboul, directrice du Trésor au ministère de l’Économie et des Finances.

Créée en 1993, Afreximbank célèbre cette année son 25e anniversaire. Cette institution financière africaine basée au Caire, en Égypte, a pour objectif principal de promouvoir et de financer le commerce sur le continent africain et le commerce entre l’Afrique et les autres continents.

Le Maroc, membre depuis plusieurs années, en est devenu actionnaire en janvier 2018.

« Nous avons commencé nos activités sur le Royaume il y a quelques années déjà avec un volume de transaction de plus de 100 millions de dollars. Maintenant que le Maroc est actionnaire, nous espérons mobiliser de plus en plus de ressources afin d’accompagner les entreprises marocaines pour qu’elles s’étendent sur le continent africain », a déclaré Amr Kamel, Vice-Président exécutif, Développement commercial et Banque de grande entreprise, Afreximbank.

Selon Amr Kamel, Afreximbank compte augmenter la part du commerce intra-africain de 15% à 21% à l’horizon 2021 pour atteindre 250 milliards de dollars.

A. Loudni

POUR ALLER PLUS LOIN