AFD : Une subvention pour former aux métiers des musées et du patrimoine en Afrique

La Fondation Nationale des Musées du Maroc et l’Agence Française de Développement viennent de signer, en présence du Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères, Jean-Yves Le Drian, et de l’Ambassadrice de France au Maroc, Hélène Le Gal, une convention de subvention de 300 000 euros, destinée à financer un programme panafricain de formation aux métiers des musées et du patrimoine en Afrique.

Cette convention a pour objectif de mettre en œuvre un programme de renforcement des capacités et d’échange d’expériences dans le cadre d’une coopération panafricaine, tout en mobilisant l’expertise française dans la gestion des musées et la préservation des objets d’art, explique-t-on auprès de la fondation.

L’appui de l’AFD permettra ainsi à la Fondation Nationale des Musées de consolider sa position en tant que carrefour du savoir-faire africain en matière de conservation, de préservation du patrimoine et d’ingénierie culturelle. Ce programme réunira de nombreux experts issus des pays de l’Afrique de l’ouest francophone et de la France, dans un but de partage des savoir-faire, d’échange de bonnes pratiques et de structuration d’un réseau d’experts africains sur les métiers des musées et du patrimoine.

« Je me réjouis de ce partenariat entre la FNM et l’AFD qui permettra de renforcer la professionnalisation des métiers du patrimoine au Maroc et en Afrique, tout en s’appuyant sur l’expertise française. En outre, de fortes synergies de coopération entre nos partenaires africains, l’Institut Français et l’AFD seront stimulées par ce partenariat pour valoriser la contribution importante des industries culturelles et créatives dans la réalisation des Objectifs de développement durable », a souligné Mme Hélène Le Gal, Ambassadrice de France au Maroc.

De son côté Mehdi Qotbi, président de la Fondation Nationale des musées a déclaré  que la FNM est heureuse de partager avec le soutien de l’AFD, son expertise et son savoir-faire avec les homologues africains. « Ceci permet aussi au Maroc d’être un véritable pont entre l’Europe et l’Afrique » a-t-il souligné.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez être informé en temps réel ?
Soyez notifié dès qu’un article de cette rubrique est publié.

M'inscrire à la newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir de l’information quotidiennement