[Actu Homme augmenté] L’AlterEgo du MIT lit dans vos pensées et vous répond !

par Omar Amrani | le 11 avril 2018


Dans notre dossier spécial sur l’homme bionique, nous avions passé en revue plusieurs technologies qui réparaient ou augmentaient l’humain. La question qui restait était quand ? dans 5 ans, dans 10 ans ? au prochain siècle ?

La réponse à ces questions est aujourd’hui toujours « plus tôt que prévu ! » puisque les nouvelles inventions et les innovations continuent de pénétrer le marché à un rythme très rapide !

La dernière en date, L’Alter Ego du MIT, un device surprenant capable de lire dans vos pensées et vous répondre directement dans votre cerveau !

Poisson d’avril ? non, (il est un peu tard pour le poisson d’avril non?), uniquement de la science et des nouvelles technologies…


Une deuxième conscience…

Ce n’est pas de la science-fiction mais bien une nouvelle prouesse technologique que le prestigieux MIT vient de nous révéler.

Le casque AlterEgo, n’est rien de moins qu’un dispositif capable de lire dans votre cerveau !

Résultat de recherche d'images pour "Alter Ego MIT"

Vous vous demandez quelle heure il peut bien être ? pas besoin de regarder dans votre montre ou de sortir votre smartphone de votre poche, le « device » vous le chuchotera dans votre oreille !

Vous aimeriez savoir quelle temps il fera demain ? une voix vous l’annoncera.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, l’Aler Ego arrive à réaliser toutes ces tâches pour vous et bien plus encore…

Résultat de recherche d'images pour "Alter Ego MIT"

En effet, le potentiel applicatif de cette nouvelle technologie est infini.

On pourrait imaginer par exemple de pouvoir augmenter ses capacités de calcul, accéder à la connaissance globale du net sans toucher à un smartphone ni à un ordinateur et même communiquer par télépathie !

Résultat de recherche d'images pour "Alter Ego MIT"

En somme, nous pourrions co-évoluer avec une personnalité numérique qui serait une sorte de deuxième conscience, notre « alter ego digital » !

Comment ça marche ?

Le système fonctionne avec des électrodes qui détectent les signaux neuromusculaires qui passent au niveau de la mâchoire et de la bouche lorsque l’on pratique la subvocalisation, c’est-à-dire que l’on se parle à soi-même sans prononcer un mot.

On prononce mentalement des mots et notre cerveau va envoyer des signaux électriques dans les muscles qui sont censés commander la parole, signaux que l’on va pouvoir mesurer. » explique Hélène Loevenbruck du laboratoire du CNRS de Psychologie et Neurocognition à Grenoble.

Résultat de recherche d'images pour "human computer interface"
Schéma représentant les bases de l’interaction homme-machine qui ont donné lieu à l’Alter Ego…

AlterEgo est ainsi en mesure d’identifier les mots avec une précision de 92 %, ce qui est tout à fait exceptionnel pour un prototype.

Couplé à un réseau neuronal pour reconstituer les mots, le casque peut alors fournir des réponses de manière tout aussi discrète, grâce à une paire d’écouteurs à conduction osseuse, une technologie nouvelle mais déjà assez répandue sur le marché.

Résultat de recherche d'images pour "conduction osseuse"

L’utilisateur peut interagir de façon totalement silencieuse avec l’appareil. Il peut ainsi poursuivre une conversation avec une autre personne sans s’interrompre.

Le futur de l’interaction homme-machine.

Dans notre article consacré aux Google Buds, nous vous avions annoncé qu’il existait désormais une compétition farouche pour accéder aux données d’Internet entre d’une part, l’expérience utilisateur du smartphone (avec ses doigts) et de l’ordinateur (avec la souris) et d’autre part, celle de l’interaction grâce à la voix avec les systèmes de reconnaissance vocale telle que Google Home, Siri ou Amazon Echo.

Cette compétition devra donc très bientôt faire face à un nouvel entrant : L’expérience utilisateur permettant d’interagir avec la machine sans utilisation de voix !

Résultat de recherche d'images pour "Alter Ego MIT"

La genèse du produit vient d’ailleurs de la frustration de son inventeur, Arnav Kapur,  qui était embarassé de devoir parler pour avoir une réponse à ses questions.

Ce n’est en effet pas toujours pratique de parler à voix haute, surtout en public.

« Notre idée était la suivante : pourrions-nous avoir une plate-forme informatique plus interne, qui fusionne l’humain et la machine à certains égards et qui ressemble à une extension interne de notre propre personnalité ? ».

Voici une vidéo publiée par le MIT qui présente ce projet révolutionnaire :


Le casque AlterEgo a encore certainement besoin de quelques ajustements pour avoir plus de performances en termes de précision et de contenu. En effet, après des tests sur différentes personnes, le taux de précision n’a pas toujours été le même d’une personne à une autre et Alter Ego n’avait appris que 20 mots différents.

Mais grâce au machine learning et à un travail un peu plus poussé au niveau de l’ergonomie et du design, ce bijou technologique pourrait bien révolutionner notre manière d’interagir avec la machine et pourrait faire de nous des humains…très augmentés !

Ou des humains dominés, si les données soient récupérés ou non par les GAFA.

Mais ça c’est un autre débat…


à propos de l’auteur :

Omar Amrani est un entrepreneur passionné d’innovation et d’éducation.

Il est coach,  formateur et consultant en innovation pour plusieurs structures publiques et privées au Maroc et en Afrique.

Il est aussi intervenant dans l’enseignement supérieur dans différentes écoles et universités à travers ses cours et séminaires “Culture de l’Innovation” et « Culture Scientifique ».

Vous pouvez suivre ses articles sur la page Facebook de son blog Chroniques du futur

En savoir plusÉtiquettes :