Tech

Abidjan : Appel à développer l’Afrique numérique

le 12 avril 2017


Les 10 et 11 avril 2017 s’est tenue, à Abidjan, la septième (7ème) édition annuelle du Africa IT & Telecom Forum (l’ « AIT&TF »). L’objectif de ce forum, à savoir l’échange d’expériences entre les différents pays africains en matière de numérisation de l’économie dans un esprit de coopération Sud-Sud, a été partagé par trois cent (300) professionnels et experts de l’économie numérique en provenance de 25 pays africains qui se sont réunis en marge de l’AIT&TF.

C’est dans le cadre de cette conférence, qui a réuni représentants gouvernementaux et acteurs du secteur privé qu’une déclaration historique pour cette industrie mais, également, pour les pays de la région qui sont aujourd’hui conscients de l’importance de la collaboration et l’échange d’expérience entre les Gouvernements et les administrations publiques en charge de la mise en oeuvre des stratégies numériques nationales, a été lancée, le mardi 11 avril 2017, par les personnalités suivantes :

– Dr. Hamadoun TOURE, Directeur Executif, Smart Africa ;
– Euloge SORO-KIPEYA, Directeur Général, ANSUT ;
– Abdou DIOP, Managing Partner, Mazars ; et
– Hassan M. ALAOUI, Président, Africa IT & Telecom Forum.

Cette déclaration, dénommée l’Appel d’Abidjan, a été adoptée par l’ensemble des 300 participants à l’AIT&TF et recueilli l’adhésion et l’appui de personnalités gouvernementales présentes, telles que :
– le Ministre de la Communication de l’Economie Numérique et de la Poste de la Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur Bruno Nabagné KONE ;
– le Ministre d’Etat de l’Economie Numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts, Porte-parole du Gouvernement du Gabon, Son Excellence Monsieur BILIE-BY-NZE Alain-Claude ; et
– le Ministre des Postes et Télécommunications de la République Centrafricaine, Son Excellence Monsieur Justin GOURNA-ZACKO.
L’Appel d’Abidjan est un document de référence pour les instances africaines, dont notamment l’Union Africaine.
Il sera transmis, par les soins de l’initiative Smart Africa, aux Ministres des pays Africains en charge de la numérisation de l’économie, ainsi qu’au Président de la Commission Africaine, Son Excellence Monsieur Moussa FAKI.

Texte de l’Appel d’Abidjan

Les Institutions, Administrations et personnalités membres du Africa IT & Telecom Forum, et

Les professionnels et experts de l’économie numérique participant à la septième (7ème) édition annuelle du Africa IT & Telecom Forum ;

– CONSIDERANT QUE l’économie numérique reste l’un des rares secteurs dans lesquels l’Afrique a réussi à réduire son retard sur les pays développés et, surtout, a connu le même rythme phénoménal de croissance que celui observé dans ce secteur, au plan mondial, durant la décennie en cours ;

– CONSIDERANT QUE les stratégies nationales numériques sont des catalyseurs pour les secteurs fondamentaux qui constituent les principaux leviers du développement des Etats ;

– CONSIDERANT QUE le niveau de succès de la mise en oeuvre des stratégies numériques est fortement corrélé à la capacité des Etats à échanger des données avec les pays voisins ;

– DANS LE SOUCI DE donner plus de momentum à cette dynamique et améliorer son efficacité opérationnelle ;

Appellent les Etats, les Gouvernements et les Institutions de régulation et de service universel de l’Afrique, à :

1. S’unir pour relever l’ensemble des défis du secteur, et ce, afin de faciliter la mise en place d’instruments et de moyens pour une meilleure intégration régionale ;

2. Favoriser une harmonisation des approches de résolution des défis opérationnels de la mise en oeuvre des plans numériques nationaux en vue d’encourager la mutualisation des ressources et des outils ;

3. Créer une structure de travail ad hoc qui pilotera la communication et l’échange entre les différents Gouvernements et dont le secrétariat sera basé à Abidjan et assuré par l’ANSUT ;

4. Organiser une réunion annuelle des Agences en charge du service universel des télécommunications, des Agences en charge de l’informatisation des Etats et des Directions numériques des ministères en charge de la numérisation ainsi que des représentants du secteur privé, qui se tiendra en marge d’AIT&TF.

LNT avec CdP