Culture

Abdelhak Najib et Dr Imane Kendili pensent le monde de l’après-covid

le 12 août 2020


Ecrit par Abdelhak Najib et Dr Imane Kendili, dans un mode concis et simple, « Coronavirus, la fin d’un monde », se veut adressé à tous, pour fournir des « clés » pour atteindre la réussite et retrouver la joie de vivre. « De par le passé, le monde a connu des bouleversements systémiques. Avait-on tiré des leçons ? Non. Comme si les protagonistes n’appartenaient pas moins à leur époque. On n’avait fait qu’accuser l’ambivalence de deux attitudes. D’un côté, la rhétorique de la provocation et de l’arrogance, et de l’autre, celle du fatum où l’on accepte dans la résignation, l’horreur. Triomphe de la pensée monolithique qui protège autant qu’elle opprime. A l’origine de toutes les catastrophes, il était aisé de les attribuer au «Mektoub», au lieu de les expliquer par l’anomie dans une société qui perdait chaque jour un peu plus ses repères. Nous avions confié à des simplets le soin de nous guider », explique Nourredine Bousfiha dans l’avant-propos. Souvent drôle, parfois effrayant, l’ouvrage nous amène avant tout à réfléchir, sur le monde, notre société, mais aussi nous-même.

Docteur Imane Kendili est psychiatre, addictologue et sexologue. Conférencière et analyste, elle est l’auteur d’un ouvrage de référence : «Les drogues expliquées à mes enfants», qui a connu un grand succès. Abdelhak Najib est écrivain, journaliste, chroniqueur, essayiste, conférencier, animateur-télé, critique d’art et de cinéma. Il est auteur, entre autres, de « Les territoires de Dieu », « Finis Gloriae Mundi » et « Le temps du rêve ».

LNT